Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Disparition de Ludovic Janvier en Isère : 35 ans après, sa famille continue de se battre pour connaître la vérité

-
Par , France Bleu Isère
Saint-Martin-d'Hères, France

Le 17 mars 1983, le petit Ludovic Janvier, six ans, disparaissait à Saint-Martin-d'Hères (Isère), enlevé, en pleine rue, par un inconnu. Son grand frère, Jérôme, âgé de 7 ans, était avec lui et l'a laissé partir. 35 ans après, il s'en veut toujours. Un drame qui a détruit toute une famille.

Cette photo de Ludovic Janvier avait été diffusée par les enquêteurs pour tenter de retrouver l'enfant
Cette photo de Ludovic Janvier avait été diffusée par les enquêteurs pour tenter de retrouver l'enfant - Famille Janvier

En 1983, la famille Janvier, originaire de la Sarthe, venait d'arriver dans l’Isère depuis à peine un mois. Elle était composée d'un couple et de quatre enfants, Jérôme (7 ans), Ludovic (6 ans), Virginie (5 ans) et Nicolas (2 ans). Mais leur vie tranquille bascule dans l'horreur ce jeudi 17 mars 1983. Jérôme, 42 ans, aujourd'hui, s'en souvient comme si c’était hier.

La famille Janvier, dans son appartement. Il manque Ludovic, qui a été enlevé quelques années auparavant
La famille Janvier, dans son appartement. Il manque Ludovic, qui a été enlevé quelques années auparavant - Famille Janvier

"On est allé chercher des cigarettes pour mon père, moi, mon petit frère Nicolas et Ludovic. Un homme s'est approché de nous, en nous disant que si on l'aidait à retrouver son chien, il nous donnerait des bonbons. J'ai laissé partir Ludovic avec cet homme. Quand j'ai vu le regard qu'il me lançait, j'ai compris que j'avais fait une bêtise, mais c'était trop tard. Cette culpabilité me ronge toujours. Le regard de Ludovic me hante."

Un homme, en bleu de travail et portant un casque de moto, a enlevé Ludovic

L’enquête démarre. Jérôme est interrogé par la police, il décrit un homme portant un casque de moto et un bleu de travail : "Je me souviens que les policiers venaient me cherche en classe pour me faire voir des tas de photos, mais je ne reconnaissais jamais personne. Grâce à mes indications, ils ont établi un portrait-robot. Mais il n'a servi à rien." 

Ce drame a détruit la famille de Jérôme : "Mes parents, qui s'aimaient, se sont séparés. Ma mère a sombré dans la dépression, mon père aussi. Il est mort de chagrin". 

"La disparition de Ludovic a détruit notre famille." — Jérôme Janvier

Le jour de l'enlèvement de Ludovic, Virginie, la sœur cadette, fêtait ses 5 ans : "Depuis, je n'ai plus jamais fêté mon anniversaire, sauf cette année, pour mes 40 ans. Pus jamais de Noël, de fête des mères. On grandit tout seul, on se débrouille avec ce chagrin, cette absence. Et puis un jour, on prend la suite des parents. On leur a promis de ne jamais rien lâcher. Mon frère Nicolas est avec nous, mais il ne veut pas apparaître dans les médias. Aujourd'hui, quand j'apprends que des enfants ont été enlevés, je ressens une terrible angoisse."

Jérôme et Virginie Janvier : "On ne lâchera jamais"
Jérôme et Virginie Janvier : "On ne lâchera jamais" -

Le dossier Ludovic Janvier est le deuxième plus ancien cold case encore ouvert en France. En 2014, pourtant, il a failli être refermé par la justice, mais Nicolas, Jérôme et Virginie se sont battus pour que l'enquête continue. 

"Il y a forcément quelqu'un, quelque part, qui sait quelque chose" — Virginie Janvier

Jérôme lance aujourd'hui un appel, car, pour lui, il y a forcement quelqu'un en Isère qui sait quelque chose : "Mettez vous à notre place ! Votre petite frère disparaît en quelques secondes. Qu'est-ce qu'on lui a fait ? On veut savoir. Il n'est jamais trop tard pour parler, même 35 ans après. On peut nous joindre sur la page officielle qu'on a créé sur Facebook".

Ludovic, leur petit frère disparu, Jérôme et Virginie y pensent tous les jours. Jérôme a toujours sa photo sur lui.  Ce qui reste de Ludovic tient dans une valise  : quelques vêtements, des photos, son cartable, quelques jouets.  Jérôme ouvre parfois cette mallette. "Mon frère aurait 41 ans aujourd'hui ! On partageait tout quand on était petit, on n'avait qu'un an d'écart. Il me manque, chaque jour."

Pour contacter la famille Janvier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess