Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Disparition de Maëlys : "Mon frère, c'est un mec droit dans ses baskets, un homme comme tout le monde"

mardi 5 septembre 2017 à 18:28 Par Denis Souilla et Delphine Evenou, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Pour la première fois depuis le début de l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, il y a neuf jours en Isère, le frère du principal suspect s'exprime sur France Bleu. Il dépeint un "homme comme tout le monde, pas un homme à problèmes".

Les gendarmes ont à nouveau perquisitionné le domicile des parents du suspect à Domessin
Les gendarmes ont à nouveau perquisitionné le domicile des parents du suspect à Domessin © AFP - Jeff Pachoud

Domessin, France

C'est "un mec droit dans ses baskets, un homme comme tout le monde, pas un homme à problèmes". Voilà comment "S" dépeint son frère Nordhal, mis en examen dimanche pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans" après la disparition de Maëlys, 9 ans, il y a neuf jours, lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Mardi, à Domessin (Savoie), au domicile de ses parents, où vit le suspect de 34 ans, des gendarmes ont mené une nouvelle perquisition. Ils ont mené des relevés supplémentaires afin de chercher d'éventuelles traces de sang ou de trouver ce short taché, que le suspect dit avoir jeté dans une poubelle le soir du mariage, trop maculé de vin.

→ À lire aussi : Disparition de Maëlys : nouvelle perquisition chez les parents du suspect

"Il m'a dit 'J'ai rien fait'. Il pleurait au téléphone. Il a un cœur, c'est un homme comme tout le monde. Il faut vite retrouver cette enfant pour que Nordahl puisse être disculpé" — "S", frère de l'homme placé en détention provisoire après la disparition de Maëlys

Le frère du suspect ne croit pas à sa culpabilité

Il a été à nouveau entendu par les gendarmes lundi au cours d'une audition, alors que son frère avait été mis en examen et placé en détention provisoire la veille. Le frère du suspect de 34 ans a décidé mardi de s'exprimer sur France Bleu. Il ne croit pas à la culpabilité de son frère mais dépeint un homme sans histoires, "un mec droit dans ses baskets, un homme comme tout le monde, pas un homme à problèmes".

Des erreurs de jeunesse ?

L'homme de 34 ans mis en examen depuis dimanche dans cette affaire de disparition n'est pas connu des services de police et de gendarmerie pour des faits d'agression sexuelle ou d'agression sur mineurs. Selon son avocat, son casier judiciaire de cet ancien militaire porte mention d'une condamnation il y a plusieurs années qui n'a rien à voir avec les faits reprochés aujourd'hui ni avec un trafic de stupéfiants. Son frère tient donc à tempérer cet épisode dans la jeunesse de Nordahl :

"J'avais entendu dire qu'il avait des petits démêlés avec la Justice quand il était jeune... On a tous été jeunes. C'est des histoires qui sont vieilles de vingt ans donc il faut avancer."

Il a appelé son frère

Le frère du suspect a eu un contact par téléphone avec ce dernier il y a quelques jours. "Je l'ai eu au téléphone jeudi. Je lui ai dit : 'Tu m'as fait flipper. Qu'est-ce que t'as foutu ?!' Il m'a dit : 'Mais je n'ai rien fait ! J'ai eu très peur' ".

"Il pleurait au téléphone. (...) Il a un cœur, c'est un homme comme tout le monde"

Le frère du suspect de 34 ans, aujourd'hui mis en examen et placé en détention provisoire, espère aujourd'hui que ce dernier réussira à s'extraire du mauvais pas dans lequel se trouve son frère. "Il a un cœur, c'est un homme comme tout le monde. Il faut vite retrouver cette enfant pour que Nordhal puisse être disculpé. Ça détruit beaucoup de familles. Il faut que les choses rentrent très très vite dans l'ordre".

Appel à témoins pour retrouver la petite Maëlys, 9 ans, originaire du Jura et disparue en Isère. - Radio France
Appel à témoins pour retrouver la petite Maëlys, 9 ans, originaire du Jura et disparue en Isère. © Radio France

À lire aussi

Domessin (Savoie), tout près du Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Radio France
Domessin (Savoie), tout près du Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Radio France - Denis Souilla