Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Disparition de Maëlys : nouvelle perquisition chez les parents du suspect

mardi 5 septembre 2017 à 12:23 - Mis à jour le mardi 5 septembre 2017 à 12:32 Par Denis Souilla, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Plus d'une semaine après la disparition de Maëlys, 9 ans, une nouvelle perquisition a eu lieu mardi au domicile des parents du suspect de 34 ans, à Domessin (Savoie). La rue du domicile a été bloquée par les forces de l'ordre. Aux côtés des gendarmes, le principal suspect de 34 ans était présent.

Le domicile des parents du suspects à Domessin, où vit l'homme de 34 ans
Le domicile des parents du suspects à Domessin, où vit l'homme de 34 ans © Maxppp -

Domessin, France

Une nouvelle perquisition a eu lieu mardi, dans le cadre de l'enquête liée à la disparition de la petite Maëlys, au domicile des parents du suspect de 34 ans, à Domessin (Savoie). Maëlys, 9, a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, vers 3 heures du matin, lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère).

L'homme sur lequel se concentrent les enquêteurs a été invité au vin d'honneur et à revenir un peu plus tard dans la soirée du mariage, est poursuivi pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans". Il a été placé en détention provisoire dimanche soir à la Maison d'arrêt de Grenoble-Varces. Il s'agit d'un des deux trentenaires placés en garde à vue la semaine dernière, puis remis en liberté vendredi. Selon l'avocat du suspect, Maître Bernard Méraud, son client "nie totalement être en quoi que ce soit acteur ou complice" de la disparition de Maëlys.

Une trace ADN de Maëlys a été retrouvée au niveau du tableau de bord, proche du volant de la voiture de l'homme mis en examen.

Que cherchent les enquêteurs ?

Aux côtés des gendarmes, le principal suspect de 34 ans est présent. Les enquêteurs ont notamment mené des relevés grâce au luminol, cette substance qui peut mettre en évidence des traces de sang, même sur une surface nettoyée.

La perquisition et divers relevés sont menés par l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) en présence de deux juges d'instruction. Les enquêteurs sont à la recherche d'éléments de preuve d'un éventuel enlèvement ou d'une séquestration, les chefs pour lesquels l'homme de 34 ans a été placé en détention provisoire dimanche à la Maison d'arrêt de Grenoble-Varces. Quelques heures près la disparition de la fillette, il avait notamment nettoyé son Audi A3, en vue d'une vente du véhicule avait expliqué l'avocat du suspect. Par ailleurs, il avait aussi indiqué avoir taché ses vêtements avec du vin pendant le mariage et s'être absenté pour se changer. Son avocat avait précisé : "Au moment où il s’est changé, il a constaté que ce short était relativement détérioré. Il s'est dit tout simplement que ce n'était pas utile et judicieux de le laver et indique l’avoir jeté".

Le domicile et le véhicule du suspect avait déjà été perquisitionnés dans le cadre d'une première garde à vue jeudi 31 août.

Les auditions et recherches se poursuivent

Sur le terrain, à Domessin, la rue qui mène au pavillon familial où vit le mis en examen a été bouclée mardi matin par les forces de l'ordre. On sait aussi que les auditions se poursuivent. La mère de cet homme de 34 ans a été entendu mardi matin, le frère l'a été lundi. Par ailleurs, les recherches continuent, des plongeurs sondent les étangs. Ils pourraient, mercredi ou dans les jours qui viennent, étendre les recherches au lac d'Aiguebelette (Savoie), situé à une quinzaine de kilomètre du Pont-de-Beauvoisin. Enfin, les gendarmes sont amenés à effectuer des fouilles ciblées, à la demande des enquêteurs.

Appel à témoins pour retrouver la petite Maëlys, 9 ans, originaire du Jura et disparue en Isère. - Radio France
Appel à témoins pour retrouver la petite Maëlys, 9 ans, originaire du Jura et disparue en Isère. © Radio France

À lire aussi

Domessin (Savoie), tout près du Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Radio France
Domessin (Savoie), tout près du Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Radio France - Denis Souilla