Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Disparition de Maëlys : plus d'un millier de volontaires au plus fort de la battue citoyenne

samedi 2 septembre 2017 à 10:47 - Mis à jour le samedi 2 septembre 2017 à 12:51 Par Blandine Costentin et Laura Lavenne, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Une semaine après la disparition de Maëlys, au Pont-de-Beauvoisin dans l'Isère, plus d'un millier de personnes ont pris part ce samedi à une battue dans les bois environnants. Les recherches ont été organisées par des habitants du secteur et encadrées par les gendarmes.

Les volontaires reçoivent des plans et se répartissent par secteurs.
Les volontaires reçoivent des plans et se répartissent par secteurs. © AFP - Philippe Desmazes

Le Pont-de-Beauvoisin, France

Ils habitent la région du Pont-de-Beauvoisin (Isère), mais viennent aussi de Franche-Comté, voire d'Alsace : une foule de volontaires a répondu ce samedi matin à l'appel lancé sur les réseaux sociaux pour retrouver Maëlys. Au plus fort des recherches, il y avait plus d'un millier de personnes, selon les reporters de France Bleu Isère.

Maëlys est introuvable depuis une semaine : l'enfant de 9 ans participait à une fête de mariage, dans la nuit du 26 au 27 août. Cette battue s'est déroulé au moment où l'on apprenait que les deux hommes en garde à vue depuis 48 et 24h étaient remis en liberté, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux pour le moment. Un peu avant 13h, les premiers volontaires ont commencé à quitter les lieux.

Les participants ont reçu des plans et se sont répartis sur plusieurs secteurs. La zone à arpenter se situait autour de la salle polyvalente où se tenaient les festivités. Les organisateurs ont imprimé 1.350 plans de recherche et le stock était presque épuisé dès le milieu de matinée.

Retrouver un indice qui aurait échappé aux gendarmes

Les enquêteurs ont déjà fouillé le secteur où les volontaires travaillaient ce samedi. Les gendarmes se concentrent maintenant sur les points d'eau et notamment la rivière qui coule à Pont-de-Beauvoisin. Mais les gendarmes regardent d'un bon oeil cette battue qui pourrait permettre de retrouver une trace ou indice qui auraient échappé aux premières investigations. Ils ont d'ailleurs distribué des plans et des consignes.

Parmi les participants, des familles avec des jeunes filles dont l'âge est proche de celui de Maëlys, des parents et grands-parents qui ont l'espoir de faire avancer l'enquête.

Le Pont-de-Beauvoisin, à la frontière entre Isère et Savoie - Radio France
Le Pont-de-Beauvoisin, à la frontière entre Isère et Savoie © Radio France - Denis Souilla