Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

VIDÉO - Disparition de Maëlys : "Toutes les pistes sont explorées, aucune n'est privilégiée"

mardi 29 août 2017 à 15:32 Par Denis Souilla, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le Parquet de Bourgoin-Jallieu a fait le point mardi après-midi sur l'enquête portant sur la disparition de Maëlys, 9 ans. La fillette a disparu lors d'un mariage dans la nuit de samedi à dimanche, au Pont-de-Beauvoisin (Isère). Une enquête de flagrance pour "enlèvement" a été ouverte.

Dietlind Baudoin, la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, entourée des commandants de gendarmerie en charge de l'enquête
Dietlind Baudoin, la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, entourée des commandants de gendarmerie en charge de l'enquête © Radio France - Véronique Pueyo

Le Pont-de-Beauvoisin, France

Les recherches se poursuivent au Pont-de-Beauvoisin (Isère) pour tenter de retrouver une petite fille de 9 ans portée disparue depuis la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, alors qu’elle fêtait avec sa famille un mariage dans la salle des fêtes de la commune. Parmi les pistes, l'enlèvement est envisagé. Mardi après-midi, le Parquet et les gendarmes en charge de l'enquête ont fait le point sur l'affaire, le nombre de personnes auditionnées, les pistes et zones d'ombres.

Le lieu de la disparition

Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche, près de la salle des fêtes où se déroulait le mariage auquel elle assistait. Sa disparition a été constatée vers trois heures du matin. "À trois heures du matin, il y avait encore du monde. Les premières recherches ont été effectuées par les personnes présentes" explique Dietlind Baudoin, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu. "Maëlys a été vue pour la dernière fois aux alentours de trois heures du matin, on a des éléments qui le confirment." La gendarmerie a été avisée vers quatre heures du matin.

La piste accidentelle comme la piste criminelle

Ce mardi, "les investigations sur le terrain se poursuivent encore à l'heure où je vous parle" poursuit la procureure, expliquant que "la végétation alentours est extrêmement dense" et que de nombreux points d'eau sont également présents. "Si, aujourd'hui, nous n'écartons pas la piste accidentelle, au regard du temps qui s'est écoulé (...) la piste criminelle n'est plus écartée."

"La piste criminelle n'est plus écartée" — Dietlind Baudoin, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu

Deux autres soirées toutes proches

L'enquête ne se concentre pas que sur la fête du mariage à laquelle assistait Maëlys. Dietlind Baudoin, procureure de la République de Bourgoin-Jallieu, précise que samedi soir, au moment de la disparition de la fillette de 9 ans, deux autres soirées avaient lieu. L'une dans une salle paroissiale, à 350 mètres de la fête de mariage, l'autre dans un bar distant de 500 mètres environ.

  - Radio France
© Radio France - Véronique Pueyo

Déjà 140 personnes entendues sur 250

180 personnes étaient présentes lors du mariage auquel assistait la fillette de 9 ans. Les enquêteurs ont également à entendre les personnes qui assistaient aux deux fêtes à proximité de la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin, soit environ 70 personnes. "Sur l'ensemble des trois sites qui faisaient l'objet d'une soirée samedi, on dénombre 250 personnes", précise l'un des gendarmes enquêteurs aux côtés de la procureure. "Sur les 180 personnes qui étaient au mariage, 140 ont été entendues", ajoute-t-il.

Les chiens pisteurs perdent la trace

Pour retrouver Maëlys, des équipes cynophiles ont été déployées tout autour de la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin (Isère). Les enquêteurs précisent que malheureusement "le chien pisteur ne va pas au-delà de l'enceinte de la salle polyvalente mais il est difficile d'en tirer des conclusions. (...) "Pour l'heure je n'ai aucune suspicion particulière, car il n'y a pas lieu d'en avoir."

"Une des hypothèses envisagées : un départ de la petite Maëlys en véhicule" — Colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l'Isère

Une maison et une voiture perquisitionnées

La maison du gardien de la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin (Isère) où se déroulait le mariage lors duquel a disparu Maëlys, 9 ans, dans la nuit de samedi à dimanche, a été perquisitionnée lundi. La voiture du gardien a aussi été passée au crible par des hommes en combinaison blanche. Le gardien est un homme d'une cinquantaine d'années. Il n'a pas été placé en garde à vue et reste est libre de ses mouvements.

VIDÉO - Regardez la conférence de presse de la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu

Source : France 3 Alpes

L'appel à témoins lancé par les gendarmes de l'Isère - Aucun(e)
L'appel à témoins lancé par les gendarmes de l'Isère -

À lire aussi

Le Pont-de-Beauvoisin (Isère), près du département de la Savoie - Radio France
Le Pont-de-Beauvoisin (Isère), près du département de la Savoie © Radio France - Denis Souilla