Faits divers – Justice DOSSIER : La disparition de Maëlys

Disparition de Maëlys : très affectée, la commune du Pont-de-Beauvoisin se met en pause

Par Denis Souilla et Céline Loizeau, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu mercredi 6 septembre 2017 à 18:49 Mis à jour le mercredi 6 septembre 2017 à 21:51

Le Pont-de-Beauvoisin, en Isère
Le Pont-de-Beauvoisin, en Isère © Maxppp -

La commune du Pont-de-Beauvoisin (Isère) a décidé d'annuler certaines activités et manifestations prévues dans les prochains jours. Après la disparition de Maëlys, dans la nuit du 26 au 27 août à la salle polyvalente, il est désormais difficile de penser à autre chose pour les habitants et élus.

La disparition de Maëlys, dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage aura exposé, bien malgré elle, la commune nord-iséroise du Pont-de-Beauvoisin. C'est à l'extérieur de la salle polyvalente que l'on a perdu la trace de la fillette de 9 ans. Depuis onze jours, aucune nouvelles ni traces ou indice concrêt. Du coup, la commune s'organise et a décidé d'annuler plusieurs événements par respect pour la famille et la fillette.

La salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin (Isère) où se déroulait la fête de mariage le jour de la disparition de Maëlys - Maxppp
La salle polyvalente du Pont-de-Beauvoisin (Isère) où se déroulait la fête de mariage le jour de la disparition de Maëlys © Maxppp -

Michel Serrano, le maire du Pont-de-Beauvoisin (Isère), qui s'est exprimé au tout début de l'affaire ne souhaite plus donner d'interview dans l'immédiat. Par respect pour la famille, les proches de Maëlys, "une période de silence s'impose" précise-t-il. Sa commune est forcément marquée, bouleversée. Dans l'édito qu'il a écrit sur le site internet de sa commune (voir ci-dessous), il évoque "un terrible drame (...), une terrible tragédie". Michel Serrano conclut en invitant à ne pas "sombrer dans la paranoïa et à faire confiance à la gendarmerie et à la justice".

Des événements annulés au Pont-de-Beauvoisin

Par respect toujours pour la famille de Maëlys, plusieurs événements ont été annulés sur la commune. Ainsi, l'inauguration des travaux de rénovation de l'école Morard ce samedi est reportée. Tous les rendez-vous qui devaient avoir lieu à la salle des fêtes en septembre ont été supprimés. Cette salle qui peut accueillir jusqu'à 500 personnes était réservée chaque week-end ce mois-ci. Le forum des associations le week-end dernier a été supprimé. La fête caritative en faveur du Togo prévue ce week-end va être déplacée dans une salle au Pont-de-Beauvoisin, côté Savoie, juste en face. Ce mois-ci, il n'y avait pas de mariage programmé. Quant à savoir ce qui se passera en octobre, le maire répond qu'il ne le sait pas encore. "On vit au jour le jour, en fonction de l'avancée de l'enquête."

"On vit au jour le jour, en fonction de l'avancée de l'enquête" — Michel Serrano, maire du Pont-de-Beauvoisin

Bientôt des caméras de surveillance

La petite commune du Pont-de-Beauvoisin (Isère) compte 3500 habitants. Elle n'est, pour l'instant, pas équipée de caméras de vidéo-surveillance mais le sera tout prochainement. La décision avait été prise bien évidemment avant la disparition de Maëlys. C'est dans le courant de ce mois de septembre que les travaux préparatoires à l'installation de la vidéo-protection vont démarrer. On ne saura pas combien de caméras seront en place, ni où, mais le maire assure que l'ensemble de la commune sera couvert d'ici la fin de l'année.

Michel Serrano, maire du Pont-de-Beauvoisin (Isère) - Radio France
Michel Serrano, maire du Pont-de-Beauvoisin (Isère) © Radio France - Véronique Pueyo

Le communiqué du maire du Pont-de-Beauvoisin

"Pont-de-Beauvoisin vit un terrible drame, Maëlys a disparu depuis une semaine alors qu’elle participait à une fête de mariage qui devait être un moment unique et heureux. Suite à sa disparition dans la nuit du samedi 26 août, ses parents et sa famille sont dans une angoisse incommensurable, c’est une terrible tragédie !

A chaque instant nos pensées vont vers ses parents, comment concevoir faire du mal à un enfant ? C’est pour nous inimaginable ! L’enfance est une période de la vie heureuse pendant laquelle l’insouciance nous protège mais c’est aussi la période où nous sommes le plus vulnérable et pourtant, il est impossible de surveiller un enfant 24 heures sur 24.

Je fais confiance aux forces de gendarmerie que je remercie de leur implication totale, tout a été fait depuis plus d’une semaine pour retrouver Maëlys. Une avancée considérable dans l’enquête vient d’avoir lieu, j’espère qu’elle permettra de retrouver la petite au plus vite. Je remercie également tous les bénévoles qui se sont mobilisés lors de la battue citoyenne du samedi 2 septembre. Ne sombrons pas dans la paranoïa et faisons confiance à la gendarmerie et à la justice. Michel Serrano."

En savoir plus

Toutes les avancées de l'enquête et les reportages sur la disparition de Maëlys

Le Pont-de-Beauvoisin, à la frontière entre Isère et Savoie - Radio France
Le Pont-de-Beauvoisin, à la frontière entre Isère et Savoie © Radio France - Denis Souilla