Faits divers – Justice DOSSIER : La disparition de Maëlys

Disparition de Maëlys : un deuxième homme placé en garde à vue

Par Denis Souilla, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu vendredi 1 septembre 2017 à 12:20 Mis à jour le vendredi 1 septembre 2017 à 17:16

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) © Maxppp -

Un deuxième homme, âgé lui aussi de 34 ans, a été placé en garde à vue vendredi matin dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans. La fillette est recherchée depuis six jours en Isère, dans le secteur du Pont-de-Beauvoisin, où elle participait le week-end dernier à une fête de mariage.

Un deuxième homme, âgé de 34 ans, a été placé en garde à vue vendredi matin dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, recherchée depuis six jours en Isère où elle participait à un mariage. Il s'agit d'un ami du premier homme auditionné dès jeudi matin par les enquêteurs au sein de la gendarmerie de La Tour-du-Pin. "La garde à vue vise à vérifier des déclarations qui comportent des contradictions", a déclaré une source proche de l'enquête. Les gendarmes enquêteurs veulent confronter les déclarations de ces deux hommes, déjà entendus comme témoins aux premières heures de la disparition de Maëlys.

La première garde à vue prolongée de 24 heures

Le premier homme interpellé jeudi, également âgé de 34 ans et invité à la dernière minute au mariage, est toujours interrogé par les gendarmes tandis que la fillette demeure introuvable. La garde à vue de ce dernier a été prolongée de 24 heures jeudi soir vers 21h30. Il est notamment connu pour des infractions de droit commun touchant notamment aux stupéfiants. Il a été interpellé jeudi à la frontière entre l'Isère et la Savoie, à Domessin (Savoie).

"Il ne reconnaît pas du tout avoir eu un comportement proche de la petite ce soir-là. Il reconnaît avoir pu échanger un mot avec elle, comme ont pu le faire les autres personnes à cette soirée mais sans plus" — Maître Bernard Méraud, avocat du premier homme interpellé

Maître Bernard Méraud, avocat du premier homme interpellé

La voiture a été nettoyée

Des éléments troublants dans l'enquête sur lequel se concentrent certains enquêteurs : l'homme qui a été interpellé en premier jeudi aurait été vu en train de discuter avec la fillette lors de la fête de mariage et se serait absenté au moment de sa disparition selon certains convives. Son avocat, Maître Bernard Méraud, explique de son client "n'a rien à voir avec cette histoire. Il est faux de dire qu'il a parlé ou joué avec Maëlys." Et de poursuivre : "s'il a nettoyé sa voiture dimanche matin, c’était parce qu'il devait la vendre".

"S'il a nettoyé sa voiture dimanche matin, c’était parce qu'il devait la vendre — Maître Bernard Méraud, avocat du premier homme interpellé

Le communiqué de presse de la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu

  - Aucun(e)

Les recherches se poursuivent

Maëlys est introuvable depuis six jours. Elle a disparue dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, au milieu de 180 personnes célébrant un mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère). Les auditions menées par les gendarmes ont été très nombreuses, quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans une salle paroissiale et un bar de la commune. Vendredi, les recherches ont repris "avec un dispositif allégé et sur un périmètre élargi", selon le commandant de la compagnie de gendarmerie de La-Tour-du-Pin, Jean Pertué.

"Nous allégeons le dispositif en l'élargissant (...). Il y a un petit moins de personnes (...) avec plusieurs dizaines de militaires engagés" — Jean Pertué, commandant de la compagnie de gendarmerie de La-Tour-du-Pin

Jean Pertué, commandant de la compagnie de La-Tour-du-Pin

L'appel à témoins

  • Maëlys a 9 ans.
  • Elle mesure 1,30 mètre et pèse 28 kilos.
  • Elle a la peau mate, les yeux marron et les cheveux châtains jusqu'à mi-dos.
  • Au moment de sa disparition elle portait une robe blanche sans manche, elle avait des nu-pieds blancs.
  • Ses cheveux étaient coiffés en tresse avec une fleur blanche.
  • Si vous possédez une information utile à l'enquête, vous êtes invités à contacter la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin.
  • Le numéro des enquêteurs : 04 76 37 00 17.
La photo de Maëlys de Araujo, prise lors du mariage, le jour de sa disparition le 26 août - Aucun(e)
La photo de Maëlys de Araujo, prise lors du mariage, le jour de sa disparition le 26 août -

À lire aussi

Le Pont-de-Beauvoisin, à la frontière entre Isère et Savoie - Radio France
Le Pont-de-Beauvoisin, à la frontière entre Isère et Savoie © Radio France - Denis Souilla