Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Meurtre de Magali Blandin, de la disparition aux aveux du mari

Disparition de Magali Blandin à Monfort-sur-Meu : plus de 200 gendarmes et volontaires encore mobilisés

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Plus de 200 gendarmes et bénévoles ont encore fouillé forêts et cours d'eau ce vendredi 19 février à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine) pour tenter de retrouver Magali Blandin, disparue depuis neuf jours.

Une battue était organisée dans le secteur de la forêt de Saint Lazarre à Montfort-sur-Meu
Une battue était organisée dans le secteur de la forêt de Saint Lazarre à Montfort-sur-Meu © Radio France - Céline Guétaz

Depuis le lancement des recherches à Monfort-sur-Meu, le samedi 13 février, 10 kms2 de terrain ont été fouillés et plus de 10 kms de cours d'eau ont été sondés par "des équipes de plongeurs qui se sont relayés quotidiennement", indique le commandant de groupement de gendarmerie en Ille-et-Vilaine, Sébastien Jaudon. Ce vendredi 19 février, encore 150 gendarmes et plus d'une centaine de bénévoles ont méticuleusement quadrillé et fouillé forêts et champs autour du lieu où la quadragénaire a disparu. Son téléphone a été géolocalisé pour la dernière fois dans le bocage au nord de la commune en bordure de la rivière "le Garun". 

Des bénévoles de protection civile d'Ille-et-Vilaine ont participé aux recherches
Des bénévoles de protection civile d'Ille-et-Vilaine ont participé aux recherches © Radio France - Céline Guétaz

Des recherches en petits groupes

"Vous filez le long de la lisère et je prends de ce côté-là du champs", indique Franck Leguen, ce bénévole de la protection civile d'Ille-et-Vilaine dirige un petit groupe d'une dizaine de personnes, aux abords de la forêt de Saint-Lazarre. Gilet orange sur le dos, carte de la gendarmerie en main, avec ces collègues, ils ont pour mission de ratisser la zone qui est particulièrement humide. 

Aucun bosquet ou amas de branches ne doit être négligé
Aucun bosquet ou amas de branches ne doit être négligé © Radio France - Céline Guétaz

Les bénévoles ne doivent rien négliger

Bien alignés, à quelques mètres les uns des autres, les bénévoles partent tous en même temps et filent à la même allure. Dans ce secteur, il y a de nombreux petits bosquets, mais aussi des amas de branches, les bénévoles doivent être attentifs au moindre détail, ne rien négliger "on peut retrouver un vêtement par exemple. Il faut bien regarder dans tous les endroits où quelqu'un, ou quelque chose, pourrait être dissimulé", souligne le bénévole. 

Franck Leguen, bénévole de la protection civile d'Ille-et-Vilaine repère le secteur à fouiller
Franck Leguen, bénévole de la protection civile d'Ille-et-Vilaine repère le secteur à fouiller © Radio France - Céline Guétaz

Les recherches sur le terrain seront moins denses dans les prochains jours. Les efforts vont désormais se concentrer sur les investigations judiciaires. Aucune piste n'est écartée par les enquêteurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess