Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Disparition de Mathis à Caen : "Dis-moi ce que tu as fait de Mathis !"

- Mis à jour le -
Par France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Près de quatre ans après la disparition, près de Caen, du petit Mathis alors qu'il était confié à son père dans le cadre d'un droit de visite, le procès du père de Mathis s'ouvre ce lundi aux assises du Calvados. Ce mardi, l'audience a repris avec le témoignage de la mère de Mathis, Nathalie Barré, qui supplie son ex-mari de lui dire où est leur fils.

Nathalie Barré, la maman de Mathis, disparu à 8 ans en septembre 2011 lors d'un week-end où il était confié à son père.
Nathalie Barré, la maman de Mathis, disparu à 8 ans en septembre 2011 lors d'un week-end où il était confié à son père. © Maxppp

C'est le deuxième jour du procès de Sylvain Jouanneau ce mardi devant la cour d'assises du Calvados. Près de quatre ans après la disparition du petit Mathis près de Caen,  il est jugé pour enlèvement de mineur, séquestration et menace de mort .

Ce mardi matin, la maman de Mathis, Nathalie Barré, a témoigné à la barre . Une mère en sanglots qui supplie son ex-compagnon de dire ce qu'il a fait de l'enfant. Un moment émouvant mais qui laisse Sylvain Jouanneau imperturbable. Un long monologue émaillé de silences et de sanglots qui a commencé par ces mots "Je suis venue ici pour parler de Mathis, de ses souffrances multiples. " Des souffrances qui, selon elle, ne datent pas de l'enlèvement mais d'avant. 

"Dis-moi ce que tu as fait de Mathis !"

Après la naissance et leur mariage, "Monsieur Jouanneau m'a isolée. Il nous a enchaînés, moi et Mathis. " Elle raconte un homme instable, des troubles psychiatriques, plusieurs hospitalisations, elle finit par se décider à partir. Elle a pris l'initiative de la séparation car elle était "usée psychologiquement ". Elle explique : "J'ai eu du mal à prendre cette décision mais je n'étais pas toute seule, j'avais Mathis, donc avant de penser à moi, je devais penser à mon petit bonhomme. J'en pouvais plus... J'avais peur de ne plus pouvoir m'occuper de Mathis correctement, il fallait que je parte. "

Les relations se dégradent après le divorce. Certaines punitions infligées par Mathis à son père inquiètent Nathalie Barré. Comme ces lignes que le petit garçon a dû copier pendant des heures tout un week-end. "J'ai vu la misère dans ses yeux en rentrant ". Elle porte plainte, le droit de garde est restreint pendant trois mois puis il reprend. 

"J'ai fait tout ce que j'ai pu pour protéger Mathis. Quand on m'accuse de non-présentation d'enfant, ça me fait mal au cœur car j'ai tout fait pour protéger mon fils . "

Le week-end du 2 septembre 2011, son père a le droit de l'avoir. Et Nathalie Barré interpelle Sylvain Jouanneau droit dans les yeux : "Dis-moi ce que tu as fait de Mathis ! Où il est ? Avec qui ? " Sylvain Jouanneau garde le silence sans baisser le regard . Elle, en sanglots : "J'ai fait des milliers de kilomètres pour retrouver Mathis, des milliers d'affichages partout.. ." 

Nathalie Barré reprend d'une voix étranglée pour dire "la joie immense qu'elle aura de retrouver Mathis, même si je sais qu'il sera détruit par notre séparation ."

"Le but de Sylvain, c'était de faire souffrir Nathalie."

Après la mère de Mathis, c'est la dernière compagne de Sylvain Jouanneau qui témoigne. Elle répond aux questions de la cour d'assises par visio-conférence, parce qu'elle a peur, il l'avait menacée de mort. Elle dit : "Le but de Sylvain, c'était de faire souffrir Nathalie. Le meilleur moyen, c'était de prendre son fils. "

Disparition de Mathis : un avis de recherche dans les rues de Caen en 2014. - Radio France
Disparition de Mathis : un avis de recherche dans les rues de Caen en 2014. © Radio France

À LIRE AUSSI : Disparition de Mathis à Caen - jour 1 - Sylvain Jouanneau reste flou Disparition de Mathis à Caen : le père maintient que son fils est vivant Disparition de Mathis à Caen : avant le procès, sa mère témoigne sur France Bleu Basse-Normandie

Choix de la station

France Bleu