Faits divers – Justice

Nantes : Romain Barré aurait été étranglé et jeté dans la Loire

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Loire Océan et France Bleu samedi 8 octobre 2016 à 19:11 Mis à jour le samedi 8 octobre 2016 à 20:02

Romain Barré a disparu à Nantes depuis le 28 septembre
Romain Barré a disparu à Nantes depuis le 28 septembre © Radio France - Pascale Boucherie

Le procureur de la République, Pierre Sennès, a fait savoir ce samedi que les cinq suspects dans l'affaire de la disparition de Romain Barré étaient passés aux aveux. Ils auraient volé sa voiture avant de l'étrangler et de le jeter dans la Loire.

La scène se déroule dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 septembre place Viarme à Nantes. L'agent immobilier de 38 ans est sorti d'un bar avec des amis vers 1h du matin puis s'assoupit dans sa voiture, une Peugeot 207. Les agresseurs pensent alors qu'il sera très facile de subtiliser la voiture mais Romain se réveille et se débat violemment pour les repousser.

Le corps de Romain jeté dans la Loire

Mais ces derniers insistent, étranglent la victime jusqu'à la tuer. Ils mettent ensuite le corps de Romain dans le coffre de la voiture avant de rouler direction l'Ile de Nantes pour le jeter dans la Loire depuis un quai. Des informations à prendre au conditionnel pour le moment tant que le corps n'a pas été repêché par les policiers qui sont activement à sa recherche. Mais selon le procureur de la République, il ne fait plus beaucoup de doutes sur l'épilogue de cette histoire tragique.

Les cinq suspects ont vu leur garde à vue prolongée jusqu'à ce dimanche soir. Quatre hommes et une femme, tous âgés d'une vingtaine d'années, vont être déférés devant le juge ce dimanche matin pour une mise en examen. Reste désormais à savoir qui a fait quoi. Qui était présent lors du meurtre ? Qui a jeté le corps dans le fleuve ? Selon le procureur, un ou plusieurs suspects pourraient n'être arrivés que plusieurs jours après la scène macabre, notamment pour utiliser la voiture ou la carte bancaire de la victime.

Partager sur :