Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Disparition du petit Léo dans l'Eure : de nouvelles vérifications dans la rivière

vendredi 1 juin 2018 à 18:58 Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Sept semaines après sa disparition, le petit Léo reste introuvable. De nouvelles investigations vont être menées a Romilly-sur-Andelle, dans le cours d'eau qui a peut-être emporté l'enfant de trois ans.

Les gendarmes vont effectuer de nouvelles investigations sur l'Andelle
Les gendarmes vont effectuer de nouvelles investigations sur l'Andelle © Radio France - Victoria Koussa

Les recherches et les investigations n'ont pas cessé depuis la disparition de l'enfant le samedi 14 avril. L'enquête a même été reprise à zéro. Les proches et la famille ont été réinterrogés, la maison et le jardin familial ont été passés au peigne fin, sans résultat. 

Plusieurs hypothèses 

Les gendarmes travaillent toujours sur plusieurs hypothèses, de l'accident au crime en passant par l'enlèvement, mais surtout sur la plus probable : celle d'une noyade accidentelle. Le portillon qui sépare la propriété des parents de la rivière l'Andelle qui jouxte leur maison a été retrouvé grand ouvert et les gendarmes ont  pu vérifier depuis que le petit garçon était bien en mesure d'en soulever le loquet.

Les plongeurs de la gendarmerie ont dragué l'Andelle dans les premiers jours puis sondé la Seine à l'aide d'un super-sonar. Ils ont même fait tronçonner un arbre, immergé à hauteur de Pitres, sous lequel le corps de l'enfant aurait pu rester coincé. 

D'autres vérifications sur la rivière 

Dans les jours qui viennent, les enquêteurs vont procéder à d'autres vérifications sur la rivière. Deux mannequins de taille et de corpulence identique à Léo vont être mis à l'eau depuis les lieux supposés de la chute, pour savoir quel parcours a peut-être suivi le corps de l'enfant le long de l'Andelle. Pour faciliter l'identification, l'ADN de Léo a aussi été entré dans le F.N.A.E.G, le fichier national des empreintes génétiques. Sachant que le corps d'un adulte est souvent retrouvé au bout d'un mois mais que cela peut prendre plus de temps dans le cas d'un enfant, et parfois à des dizaines de kilomètres du lieu de sa disparition.