Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Disparition Vanessa : un an de recherche et toujours le mystère à Langrune-sur-Mer

mardi 5 décembre 2017 à 18:02 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Depuis le 6 décembre 2016, une famille espère toujours retrouver la trace de Vanessa Melet, 37 ans, mystérieusement disparue au petit matin à Langrune-sur-Mer (Calvados). La justice enquête pour « enlèvement et séquestration ».

Depuis un an de multiples affichettes pour retrouver Vanessa Melet
Depuis un an de multiples affichettes pour retrouver Vanessa Melet © Radio France - Olivier Duc

Calvados, France

Vanessa Melet est introuvable depuis le 6 décembre 2016, lorsqu'elle est sortie du domicile de sa mère vers 7h30 du matin à Langrune-sur-Mer. « Elle m’a dit qu’elle sortait cinq minutes » se souvient Annick Daigle, la maman. « Elle est partie sans aucune affaire personnelle. Même pas de sac, d’argent ou de papiers ! »

Elle a été piégée – Annick, la maman

Dans un premier temps l’enquête s’est orientée vers un geste désespéré. Un éventuel suicide par noyade mais les recherches n’ont rien donné. Un corps remonte toujours à la surface, les courants marins ont donc été analysés pour déterminer les endroits où la dépouille aurait pu dériver. Les investigations le long du littoral n'ont rien donné. Désormais la justice a ouvert une enquête pour "enlèvement et séquestration". Ce qui correspond au pressentiment de la mère de la disparue : « Elle souffrait horriblement. Je devrais lui faire des massages et personne n’a su diagnostiquer sa maladie…. Vanessa se posait des questions. Elle était alors fragile psychologiquement. Et je suis certaine que quelqu’un l’a su, sur Internet par exemple, et l’a piégée en lui donnant un rendez-vous ». L’enquête privilégie effectivement l'intervention d'un tiers. Une personne qui attendait ou qui aurait croisé l'employée de banque le 6 décembre dernier. Soit un inconnu, soit un contact de la disparue. Le téléphone et l’ordinateur de la jeune femme ont été analysés, sans permettre de cibler un suspect.

Une marche blanche le 16 décembre

Annick Daigle ne baisse pas les bras. « Toutes les semaines je vais à la gendarmerie de Douvres la Délivrande. Je pose des questions, je donne quelques éléments parce que je cherche aussi de mon côté ». Depuis la disparition, elle a beaucoup distribué des affichettes en forme d'avis de recherches. Désormais elle diffuse des tracts pour annoncer la tenue d’une marche blanche à Langrune-sur-mer le 16 décembre. « Une initiative de la Mairie et je la remercie ! On a besoin de soutien ».

Les affiches pour la marche blanche du 16 décembre à Langrune - Aucun(e)
Les affiches pour la marche blanche du 16 décembre à Langrune

Très affectée par cette date anniversaire du 6 décembre, la maman de Vanessa vient de demander un soutien psychologique, ce qu’elle s’était refusé de faire jusque-là « j’avais refusé au début. Je me disais ‘je vais gérer toute seule’ . Maintenant j'en ai besoin avec une association spécialisée ». Le temps passe et l’absence est toujours plus pesante. Annick s’adresse à ce ‘tiers’ qui, estime-t-elle, a « piégé Vanessa ». « Que cette personne m’entende ! Que je puisse avoir un signe que Vanessa est quelque part, vivante. Ne serait-ce qu’un papier dans la boîte aux lettres. Je me raccroche à tout. Qu’on me rende ma fille ! »

La maman reste convaincu que l’énergie qu’elle met dans les recherches finira par payer « ça aboutira, je ne lâcherai pas. Il le faut.... » dit-elle, déterminée à savoir comment Vanessa a pu disparaître sans explications un petit matin d’hiver il y a tout juste un an.