Faits divers – Justice

Divorce : des délais de plus en plus longs en Ile-de-France

Par Virginie Pironon, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 14 septembre 2015 à 6:00

Le palais de justice de Créteil traite plus de 2300 procédures de divorce par an
Le palais de justice de Créteil traite plus de 2300 procédures de divorce par an

Conséquence de l’engorgement des tribunaux : il faut souvent plus d’un an avant d’obtenir une première audience au tribunal en vue de prononcer le divorce. C’est le cas par exemple à Bobigny et Créteil… moins à Paris où les délais sont plus courts.

Le plus long, c’est à Bobigny : 2800 divorces sont prononcés environ chaque année. Le délai d’attente est de 1 an. Juste derrière : Créteil, avec des procédures qui prennent 9 à 12 mois en moyenne. C’est un peu moins long à Versailles et Nanterre, tandis que tous les avocats contactés par France Bleu 107.1 le confirment : c’est plus facile à Paris. Certains avocats proposeraient même à leurs clients de les domicilier dans la capitale pour accélérer la procédure, mais ce n’est possible qu’en cas de consentement mutuel.

Problème n°1 : le logement

Principal problème pour les couples en IDF qui souhaitent se séparer : le logement. Que faire pendant les mois de procédure ? Sans décision du juge des affaires familiales et faute de pouvoir se loger ailleurs en attendant, les futurs ex sont souvent obligés de cohabiter, ce qui peut entraîner des tensions, voire parfois même, des situations de violence.

« Depuis que j’ai quitté le domicile conjugal il y a deux ans, confie Isabelle, 46 ans, obligée de retourner vivre chez ses parents, ma vie est entre parenthèses. Je suis coincée dans toutes ses démarches. Vivement la liberté. »