Faits divers – Justice

Dix ans de prison pour le buraliste du Tarn qui avait tué un cambrioleur

Par Anne Jocteur Monrozier et Stéphanie Mora, France Bleu Toulouse et France Bleu samedi 10 décembre 2016 à 11:51

La légitime défense n'a pas été retenue. Luc Fournié écope de 10 ans de prison.
La légitime défense n'a pas été retenue. Luc Fournié écope de 10 ans de prison. © Maxppp -

Le buraliste du Tarn qui avait tué un jeune cambrioleur âgé de 17 ans en 2009 a été condamné vendredi soir en appel à 10 ans de prison, soit trois ans de plus qu'en première instance, par la cour d'assises de Haute-Garonne.

Lors des trois jours du procès en appel devant la cour d'assises de Haute-Garonne à Toulouse, Luc Fournié, 59 ans, patron d'un bar-tabac de Lavaur (Tarn) avait plaidé la légitime défense, une thèse écartée par l'avocat général, qui a donc été suivi par la cour d'assises.

Il aura fallu plus de cinq heures aux jurés pour délibérer dans la soirée de vendredi. Et leur décision a entraîné une vague d'émotion et de colère chez la famille et les confrères buralistes de Luc Fournié, qui comparaissait libre.

Dans son verdict, la cour a suivi l'avocat général en écartant la légitime défense. Mais là où le magistrat réclamait une peine avec du sursis "proportionnée, juste, équitable et socialement utile" les jurés ont surtout retenu une "totale disproportion" dans la riposte du buraliste, avec notamment la mise en place, au cours des jours précédents, d'un "stratagème afin de pouvoir tirer sur tout intrus qui entrerait".

Un glissement "dangereux" de la légitime défense à l'autodéfense

Pour Me Georges Catala, l'avocat de Luc Fournié, ce verdict est "absolument aberrant, incompréhensible". Ce dernier va donc se pourvoir en cassation. De son côté, Me Simon Cohen, avocat des parties civiles, a salué la cour, qui a "refusé ce glissement dangereux de la légitime défense à l'autodéfense, que la force l'emporte sur le droit".

En première instance, le parquet avait demandé implicitement l'acquittement, en retenant la qualification de légitime défense, mais n'avait pas été suivi par la cour d'assises du Tarn : Luc Fournié avait alors été condamné à sept ans de prison. Vendredi en appel devant la cour d'assises de Haute-Garonne, les jurés ont alourdi cette peine de trois ans.

Le buraliste était jugé pour avoir tué le jeune Jonathan d'un coup de fusil de chasse dans la nuit du 14 décembre 2009. Le lycéen de 17 ans était venu cambrioler le bar-tabac de Luc Fournié, avec un autre adolescent, lui aussi non armé.