Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dix domaines, châteaux et vignobles du Bordelais saisis par la justice, sur fond de soupçons de blanchiment

jeudi 28 juin 2018 à 21:54 Par Marc Podevin, France Bleu Gironde et France Bleu

C'est l'aboutissement de quatre ans d'enquête. Dix domaines, châteaux et vignobles du Bordelais ont été saisis mercredi par la justice, révèle France 2. Il s'agit de propriétés de Chinois, qui auraient été acquis grâce au détournement de fonds publics.

La justice a saisi dix domaines, châteaux et vignobles du Bordelais ce mercredi 27 juin
La justice a saisi dix domaines, châteaux et vignobles du Bordelais ce mercredi 27 juin © Maxppp - ANAKA

Saint-Caprais-de-Bordeaux, France

Les domaines, châteaux et vignobles saisis par la justice mercredi auraient été acquis grâce à des subventions de l'état chinois, à hauteur de plusieurs dizaines de millions d'euros. Pour mieux brouiller les pistes, indique France 2, ces châteaux auraient été acquis grâce à des sociétés écran créées en France. Des sociétés sans réelle activité.

Une quinzaine d'autres domaines dans le viseur de la justice

Le château Sogeant, racheté il y a quatre ans à Saint-Caprais-de-Bordeaux, fait partie des ceux saisis avant-hier par la justice. Un rachat qui aurait surtout servi à son propriétaire à blanchir de l'argent. Les enquêteurs parlent d'importantes sommes d'argent public chinois. Le château Sogeant ne serait pas la seule acquisition de cet homme d'affaires. Il aurait acheté plus de 20 domaines du bordelais en dix ans. En plus des dix domaines déjà saisis, une quinzaine d'autres sont dans le viseur de l'Office Central de Répression de la Délinquance Financière.