Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Neuf jours après sa disparition dans les eaux de l'Orb, la famille de Menaouer le cherche désespérément

mercredi 25 avril 2018 à 18:54 Par Margot Delpierre, France Bleu Hérault

Mardi 17 avril, un jeune Biterrois de 20 ans disparaissait dans l'Orb, à Cessenon (Hérault). Le courant était fort. Il n'est jamais remonté à la surface.

Illustration pompiers
Illustration pompiers © Radio France - Maxpp

Cessenon-sur-Orb, France

La famille de Menaouer n'arrive pas à y croire. A 20 ans, le jeune apprenti plombier a disparu en quelques secondes, probablement emporté par le courant. La première semaine de sa disparition, un hélicoptère, deux équipes de plongeurs et une dizaine de gendarmes étaient mobilisés, ainsi que des pompiers. 

Aujourd'hui, le dispositif est plus léger. Ne pas retrouver son corps, c'est "la double peine", estime l'un de ses grands frères Tayeb. Lui fait tout son possible : il loue de son côtés deux bateaux pour le chercher et s'équipe même d'une petite caméra étanche Go Pro branchée à son téléphone portable. 

D'après moi, on ne le trouve pas parce qu'au moment où il est tombé, le débit était trop fort - Ahmed, demi-frère de la victime

La famille peut toujours compter sur une soixantaine de bénévoles très motivés. Des inconnus, touchés par ce drame et qui ratissent les berges de l'Orb. Le jeune disparu pourrait être bloqué par des rochers. D'après la gendarmerie, les corps dans ce genre d'affaire peuvent réapparaître en moyenne trente jours plus tard.

C'est très difficile, surtout pour la mère qui ne mange pas et pleure depuis dix jours. Elle veut le corps de son fils, au moins pour l'enterrement - Ahmed, demi-frère de la victime