Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dix migrants à pied sur l'autoroute A7

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Les gendarmes sont intervenus ce mercredi matin sur l'autoroute A7 pour un groupe de piétons signalés par de nombreux automobilistes. Il s'agit de dix migrants pakistanais.

Les migrants se trouvaient dans la zone de travaux (image d'illustration de l'A7)
Les migrants se trouvaient dans la zone de travaux (image d'illustration de l'A7) © Radio France - Florence Beaudet

Saulce-sur-Rhône, France

Dix personnes à pied ont été signalées par de nombreux automobilistes marchant sur l'autoroute A7, au Nord de Montélimar, dans la zone de travaux après l'aire de Saulce dans le sens Sud-Nord. 

Les gendarmes ont intercepté ces dix personnes vers 8h30. La circulation a été ralentie dans ce secteur le temps de l'intervention des membres des forces de l'ordre.

Il s'agit de migrants pakistanais, en provenance d'Italie. Leur camionnette est tombée en panne. Ils l'ont abandonnée sur l'aire de repos de Saulce et ont continué leur route à pied.

Un des migrants placé en garde à vue

L'un d'entre eux, un homme de 18 ans, a été placé en garde à vue. Il est soupçonné d'être le chauffeur de la camionnette, potentiellement un passeur. Les enquêteurs tentent de remonter la filière.

Les autres migrants du groupe ont fait l'objet d'une retenue administrative le temps d'être entendus. Les majeurs, de 18 à 30 ans, ont été libérés avec pour cinq d'entre eux une Obligation de Quitter le Territoire Français. Un sixième attend la réponse à sa demande d'asile déposée au début du mois. Trois mineurs, des adolescents, ont été confiés à des associations. 

Choix de la station

France Bleu