Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dix mises en examen pour extorsion en bande organisée à La Courneuve

-
Par , France Bleu Paris

Dix habitants de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) sont mis en examen ce 18 décembre pour extorsion de fond dans un centre commercial de la cité des 4000. Ils sont soupçonnés d'avoir racketté des commerçants et incendié leurs locaux en cas de refus de verser de l'argent ou d'offrir de la marchandise.

La cité des 4000, à La Courneuve (93) en Seine-Saint-Denis (illustration).
La cité des 4000, à La Courneuve (93) en Seine-Saint-Denis (illustration). © Radio France - Rémi Brancato

Dix personnes sont mises en examen ce vendredi 18 décembre pour "extorsion en bande organisée, destruction par incendie ou moyen dangereux du bien d'autrui commis en bande organisée, et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime" dans la cité des 4000 à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).  

Trahis par les incendies

Interpellées lundi et mardi, les enquêteurs les ont identifié en reliant entre eux une dizaine d'incendies criminels dans un centre commercial de la cité. Ces feux étaient allumés en guise de représailles face à des commerçants qui refusait de donner une partie de leurs recettes. Le gang exigeait des marchandises gratuites, réclamer des loyers de paix au commerçant, ou imposait même des agents de sécurité pour être protégés des risques qu'ils créaient eux-même. 

Le parquet regrette de ne pas pouvoir recenser toutes les victimes, car certaines ont trop peur d'éventuelles vengeances. Ces dix personnes, toutes résidentes de La Courneuve ont pour la plupart déjà été condamnées, "certaines plus de 15 fois pour des faits similaires", note le parquet, qui a requis leur placement en détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess