Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Dix supporters poursuivis après des incidents en marge du match Sedan-Bastia

Dix personnes sont poursuivies après les violences survenues à Sedan, quelques heures avant la rencontre de National 2 entre le CSSA et le Sporting Club Bastiais (0-0), le 15 février dernier. Les supporters devront notamment suivre un stage de citoyenneté.

Le calme est revenu à Sedan après les violents affrontements qui ont fait plusieurs blessés Le calme est revenu à Sedan après les violents affrontements qui ont fait plusieurs blessés
Le calme est revenu à Sedan après les violents affrontements qui ont fait plusieurs blessés © Radio France - Jean Pruneta

Neuf personnes avaient été blessées le 15 février dernier, après de violentes échauffourées en marge de la rencontre entre le CSSA et le Sporting Club Bastiais à Sedan (Ardennes).  Selon une source policière, relayée par nos confrères de l'AFP, l'enquête s'est terminée vendredi dernier avec la poursuite de dix supporters.

Publicité
Logo France Bleu

"Attaqués par un groupe de Sedanais"

L'affrontement entre supporters bastiais, sedanais et néerlandais, puisque des ultras venus d'Utrecht avaient pris part à la bagarre, avait causé de nombreux dégâts matériels dans le centre-ville de Sedan. Les policiers ont conclu que les Bastiais ont "été attaqués par un groupe de Sedanais (...) visiblement conseillés par des hooligans du club d'Utrecht", constat établi à partir des images de vidéosurveillance et des témoignages recueillis sur place.

Composition pénale

Les personnes poursuivies, pour "participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou de dégradations de biens", sont âgées de 25 à 40 ans. "La majorité d'entre-eux a reconnu les faits", précise Frédéric Duter, commandant du commissariat de Sedan, à l'AFP. 

Ces supporters vont faire l'objet d'une composition pénale, ce qui leur évite un procès. Ils devront notamment suivre un stage de citoyenneté. "Ces personnes n'ont pas de casier judiciaire, la sanction est donc proportionnée. S'ils ne s'inscrivent pas, à leurs frais, dans un organisme pour suivre ce stage, leur dossier me sera renvoyé et je déciderai d'une autre sanction", commente Laurent De Caigny, procureur de Charleville-Mézières, à France Bleu Champagne-Ardenne.

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu