Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Par téléphone, ce pompier du Nord a aidé une femme à sauver la vie de son père

jeudi 21 juin 2018 à 16:57 - Mis à jour le vendredi 22 juin 2018 à 17:08 Par Bénédicte Courret et Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu

Les pompiers du Nord ont rendu public ce jeudi un enregistrement extrêmement émouvant d'une de leurs interventions. Par téléphone, un opérateur des pompiers aide une femme à pratiquer un massage cardiaque sur son père jusqu'à l'arrivée des secours. Nous avons retrouvé ce pompier.

Benjamin, opérateur des pompiers au centre de traitement des appels de Villeneuve d'Ascq, a aidé une femme à pratiquer un massage cardiaque à son père.
Benjamin, opérateur des pompiers au centre de traitement des appels de Villeneuve d'Ascq, a aidé une femme à pratiquer un massage cardiaque à son père. © Radio France - Cécile Bidault

"Découvrez comment un habitant de Moncheaux (Nord) a été sauvé grâce aux conseils d'un opérateur" : le message posté sur Facebook par les pompiers du Nord ce jeudi 21 juin 2018 est frappant après l'affaire Naomi Musenga à Strasbourg. Dans cet enregistrement téléphonique, l'opérateur du centre de traitement de l'alerte du service départemental d'incendie et de secours du Nord, basé à Villeneuve d'Ascq, aide une femme à pratiquer un massage cardiaque sur son père jusqu'à l'arrivée d'une équipe de pompiers de la caserne de Thumeries. 

On appuie, on relâche, vous n'arrêtez jamais le geste

Calmement, il évalue l'état de la victime. Il explique à son interlocutrice qu'il faut coucher son père au sol, ouvrir sa chemise, le masser : "On appuie, on relâche, vous n'arrêtez jamais le geste. Appuyez au milieu de la poitrine avec le talon de la main". "Je reste avec vous" lui dit-il tout en la tenant au courant de l'avancée de l'ambulance des pompiers. L'intervention s'est déroulée le 24 décembre 2017 et l'histoire se termine bien puisque le papa a été sauvé et il n'a pas de séquelle de cet arrêt cardiaque. La dame a même envoyé un message aux pompiers pour les remercier.

Cette dame a très bien réagi - Benjamin, pompier depuis 2000

Nous avons rencontré Benjamin, à son poste au centre de traitement de l'alerte, à Villeneuve d'Ascq, où travaillent 70 pompiers. Dans ces cas-là, "on essaye de donner des conseils à distance", explique-t-il, "nous avons tous ici une expérience de terrain, qui complète la formation qui se fait en continu." Depuis jeudi, le récit de son intervention a été partagé et entendu des dizaines de milliers de fois.

Mais lui, qui n'a ni Facebook ni Twitter, reste très mesuré et modeste : "ce n'est pas moi personnellement qui ai sauvé cette vie, c'est elle (la fille de la victime) d'abord, car elle a été attentive aux consignes. Après il y a l'opérateur, l'équipe qui arrive sur place, et l'hôpital, il ne faut pas les oublier".

Se former aux gestes de premiers secours

Le pompier conseille à tout le monde de se former aux gestes qui sauvent : "plus il y aura de gens formés, mieux ce sera pour tout le monde. Dans des cas de grande urgence comme un arrêt cardiaque, il faut que la chaîne des secours soit efficace, à commencer par le premier témoin". Sans massage, l'espérance de vie moyenne en cas d'arrêt cardiaque diminue de 10% à chaque minute qui passe.

Le centre de traitement de l'alerte de Villeneuve d'Ascq reçoit 600 000 appels par an. Son responsable, Nathan Renaud, estime que la diffusion de cet enregistrement "met en avant le rôle primordial des opérateurs dans la chaîne des secours, ce sont les premiers à être en contact avec les victimes, et ils prennent les décisions adaptées aux situations."

Reportage au centre de traitement de l'alerte du Nord, au SDIS du Nord