Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Faits divers – Justice

Doigts d’honneur à un radar : un Ligérien risque quatre mois de prison ferme

mardi 24 avril 2018 à 6:00 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Le parquet de Roanne a demandé de deux à quatre mois de prison ferme à l’encontre d’un conducteur le 3 avril dernier. Un homme flashé deux fois le même jour en faisant un doigt d’honneur au radar. Le jugement doit être annoncé ce mardi.

L'homme a fait deux doigts d'honneur à des radars le 22 mai 2015.
L'homme a fait deux doigts d'honneur à des radars le 22 mai 2015. © Maxppp -

Saint-Étienne, France

Est-ce que vous pouvez être condamné pour avoir fait un doigt d’honneur à un radar automatique ? Réponse ce mardi 24 avril au tribunal correctionnel de Roanne. Le 3 avril dernier, un habitant de la commune de Régny était poursuivi pour outrage à une personne chargée d’une mission de service public. En l'occurrence un radar. 

C'est le parquet de Rennes ( là où toutes les infractions automatiques sont gérées par le Centre national de traitement des infractions routières, le même centre qui vous envoie tous vos amendes) qui avait demandé au parquet de Roanne de poursuivre dans cette affaire. 

Scotch sur la plaque d'immatriculation 

L'automobiliste est poursuivi pour deux doigts d'honneur. Le premier au radar de Saint-Forgeux-Lespinasse dans le Roannais et le deuxième à celui de Bessay-sur-Allier, plus au nord sur la RN7.  

Deux doigts d'honneur commis il y a longtemps, le 22 mai 2015. Les autorités ont mis un peu de temps à retrouver le Ligérien. Il faut dire qu'il avait aussi maquillé la plaque de sa voiture avec du scotch noir. 

Une fois que les enquêteurs ont mis la main sur lui, le parquet de Rennes a demandé au parquet de Roanne de poursuivre. Le procureur de la République qui n'y est pas allé de main morte. Il a demandé de deux à quatre mois de prison ferme. Le Roannais qui a expliqué que les doigts n'étaient pas destinés aux radars mais à sa femme avec qui il se disputait dans la voiture. 

L'avocat du conducteur a demandé la relaxe pour un autre motif. Pour lui on ne peut pas être condamné pour avoir outragé une machine. Et Maitre Jamel Mallem développe "sinon, il faudra poursuivre tous ceux qui tirent la langue aux caméras de vidéosurveillance".