Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Donges : une mère soupçonnée d'avoir tenté de tuer ses deux fillettes

jeudi 28 mars 2019 à 17:54 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Les faits remontent à la semaine dernière. Une mère âgée de 38 ans est soupçonnée d'avoir tailladé les poignets de ses deux filles âgées de un et six ans. Elle s'est ensuite taillé les veines avec un couteau. Elle est hospitalisée en psychiatrie et les deux fillettes sont sorties de l'hôpital.

La mère n'a pu être entendue pour l'instant, elle est hospitalisée en psychiatrie
La mère n'a pu être entendue pour l'instant, elle est hospitalisée en psychiatrie © Maxppp -

Donges, France

C'est le père, séparé de la mère des enfants, qui donne l'alerte. Mercredi matin, la semaine dernière, comme tous les jours, il vient récupérer son aînée pour l'accompagner à l'école. Il sonne mais ça ne répond pas; et à travers la fenêtre, il découvre l'une de ses filles baignant dans son sang. Il défonce la porte et appelle les secours. 

Âgées de six ans et un an, les deux fillettes ont les poignets tailladés; la plus petite est sérieusement blessée. A priori, les faits se sont déroulés la veille au soir. 

La mère toujours hospitalisée en psychiatrie

La mère, restée sur place, a également tenté de se suicider en se coupant les veines avec un couteau. Elle est hospitalisée d'office en psychiatrie et est toujours en soins à Blain. Pour l'instant, les gendarmes, chargés de l'enquête, n'ont pas pu l'entendre. Les deux fillettes sont sorties de l'hôpital ; la plus jeune a frôlé une amputation d'une main et a subi une très lourde opération. 

La justice a décidé de confier la garde des deux fillettes au père. Dans les Vosges, une mère est soupçonnée d'avoir tué ses deux enfants la même semaine.