Infos

Donnez votre avis : faites-vous confiance au paiement sur internet ?

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne vendredi 15 janvier 2016 à 16:50

La fraude sur internet représente 2/3 des arnaques à la carte bancaire
La fraude sur internet représente 2/3 des arnaques à la carte bancaire

Le nombre de cartes bancaires piratées sur internet explose. D'après l'Afub, l'association française des usagers des banques, les usurpations de cartes bleues progressent de 17 à 25 % chaque année.

Les attaques se concentrent sur les paiements à distance, plus vulnérables puisqu'ils nécessitent d'utiliser les données imprimées en clair sur la carte bancaire. L'essor des réseaux informatiques est la principale cause de la hausse des fraudes sur internet. Cette dernière représente près de 2/3 des arnaques à la carte bancaire. Un chiffre élevé comparé à la part des transactions en ligne qui représentent seulement 11 % des paiements en France selon l'Observatoire de la sécurité des paiements.

Les cartes sans contacts favorisent-elles la fraude ?

Les banquiers disent non. En réalité, nous n'avons pas encore suffisamment de recul pour savoir si il y a plus de fraude avec la carte sans contact. . D'après les policiers et gendarmes chargés de lutter contre la cybercriminalité, les escrocs disposent d'outils assez perfectionnés pour pirater les cartes sans contact. Et comme les montants des paiements son faibles et plafonnés, il est plus difficile pour un client de s'apercevoir de la fraude.

Le système 3D Secure dernier rempart à la fraude sur internet

Pour renforcer la protection des achats sur internet, il existe le système 3D Secure. Il consiste à s’assurer, lors de chaque paiement en ligne, que la carte est bien utilisée par son titulaire. Concrètement, quand le commerçant et la banque du porteur de la carte sont équipés, une étape supplémentaire a lieu au moment du paiement. En plus du numéro de la carte bancaire, de la date d'expiration et des trois chiffres du code de sécurité, l’internaute doit saisir un mot de passe, tel que sa date de naissance (authentification simple) ou un code dynamique à usage unique (authentification forte).

En cas de vol, de perte ou d'utilisation frauduleuse (carte piratée sur Internet), un seul réflexe : faire immédiatement opposition. C'est le seul et unique moyen de bloquer toutes nouvelles tentatives d'achats ou de paiements non autorisés.

*Faites-vous confiance au paiement sur internet ? témoignez sur Facebook et Twitter et ce lundi dès 7 heures en appelant le 0380421515

A 7h54 l'invité FB Bourgogne est le colonel Olivier Kim, le commandant du groupement de gendarmerie de Bourgogne

Partager sur :