Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dons de sang : il y a urgence en Basse-Normandie

mardi 17 juillet 2018 à 15:45 Par Juliette Lemeunier, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Les dons de sang sont en panne dans les trois départements Bas-Normands, Calvados, Manche et Orne. Peut-être un effet Coupe du monde de football, mais l'Etablissement Français du sang penche plutôt pour les fortes chaleur de ces dernières semaines : les donneurs habituels préfèrent aller à la plage.

 Seuls 4,5 des français en âge de donner leur sang, le font
Seuls 4,5 des français en âge de donner leur sang, le font © Maxppp -

Manche, France

Pour les dons de sang, l'été est déjà une période difficile : les Français partent en vacances, alors que les besoins ne changent pas. Ils sont même parfois plus importants, car l'été est malheureusement propice aux accidents de la circulation, donc à d'éventuelles transfusions.

Mais de l'aveu du Docteur Nathalie Callé, reponsable des prélèvements pour la Basse-Normandie, cet été 2018 est particulièrement compliqué.  Les stocks sont bas: l'EFS a une avance de 11 jours alors qu'elle peut compter sur 15 jours de stock, généralement,  à cette période de l'année. Pour certains groupes sanguins, comme O +, la réserve est même encore plus faible. 

Un effet coupe du monde? 

Il est impossible de mesurer l'incidence d'un événement comme le Mondial de Football sur les prélèvements, mais les différents centres de dons de sang l'ont constaté: "les donneurs ont été rares les jours où l'équipe de France a joué".

Fortes chaleurs 

Les responsables de l'Etablissement Français du sang en Normandie avancent une autre explication: il a fait chaud dans le Calvados, la Manche et l'Orne depuis plusieurs semaines et lorsque le temps est très beau, les donneurs habituels ont tendance à préférer se rendre à la plage que de se déplacer dans un centre de prélèvement du sang.  

Les hommes normands ne donnent pas assez 

Dans les trois départements de l'anciennes Basse-Normandie, le fichier des donneurs habituels est trop féminin. Ou plutôt pas assez masculin. En France, seulement 4,5 % des personnes en âge de donner font l'effort de le faire. Dans nos départements, il faudrait que celles et ceux qui n'ont jamais été donneurs se décident à le devenir et que les hommes fassent un effort particulier.