Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : de 10 ans à six mois de prison avec sursis pour des trafiquants de drogue

mercredi 19 juillet 2017 à 19:56 Par France Bleu Périgord, France Bleu Périgord

Le tribunal correctionnel de Périgueux a jugé les membres d'un réseau de trafiquants de drogue ce mercredi 19 juillet. Le principal responsable a écopé d'un peine de 10 ans de prison. De grosses saisies avaient été réalisés dans l'agglomération de Périgueux en juin 2016.

Cocaïne.
Cocaïne. © Radio France

De 10 ans de prison (dont cinq ans de sûreté) à 6 mois avec sursis. Ce mercredi 19 juillet, le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné quatre prévenus impliqués dans une affaire de stupéfiants de taille. Pas moins de 44 kilos de résine de cannabis, 860 grammes de cocaïne et plus de 116.000 euros en liquide avaient été retrouvés dans la cave d'un appartement de Boulazac le 30 juin 2016.

Des comptes alimentés au Maroc

A l'issue d une longue journée d'audience, le tribunal a condamné lourdement celui qui apparaissait comme le principal responsable de cet affaire. A 39 ans, cet habitant de Boulazac, père de deux enfants n'a quasiment jamais travaillé. Quelques intérims, quelques séjours en prison et pas mal de condamnations dont trois pour des affaires de stupéfiants. Dans cette affaire, il était le seul à avoir le double des clefs de la cave de l'appartement de sa sœur, la même où les policiers ont retrouvé la drogue, parfaitement conditionnée dans des pains. Chez sa mère, où il vit, du matériel de conditionnement a également été retrouvé, des balances, 845 euros dans un sac à dos, et les bordereaux de comptes alimentés au Maroc à hauteur de 63.000 euros.

12 ans de prisons requis

A la barre, l'homme a réponse à tout. Il explique qu'il a simplement rendu service à un dénommé Farouk, gitan moustachu à l'accent espagnol, qu'il a joué les nourrices contre un peu plus de 3.000 euros. Ce même Farouk évoqué par deux des autres prévenus. Une fable, une de plus pour la procureur qui a réclamé 12 ans de prison, car il était en récidive. Ce sera un peu moins, mais toujours trop de l'avis de son avocat qui a décidé de faire appel.

Trois autres prévenus condamnés

Un autre prévenu âgé de 42 ans, toxicomane récidiviste a été condamné à trois ans de prison dont un avec sursis, mise à l'épreuve pendant trois ans. Un jeune de 23 ans, interpellé en possession de plus de 600 grammes détenu depuis les faits, est condamné à 30 mois dont 12 avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. Enfin, la sœur du Boulazacois a été condamné à six mois de prison avec sursis.