Faits divers – Justice

A Tocane en Dordogne, 350 personnes défilent en hommage aux ouvriers tués dans un accident de chantier

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord et France Bleu dimanche 29 janvier 2017 à 14:25

350 personnes de Tocane et des environs se sont réunies en mémoire des deux ouvriers
350 personnes de Tocane et des environs se sont réunies en mémoire des deux ouvriers © Radio France - Caroline Pomès

Plus de 350 personnes ont marché dans le silence dans les rues de Tocane-Saint-Apre ce dimanche. Organisée par le club de foot local et la commune, cette marche blanche était un dernier hommage à Damien Dexans et Laurent Corée, les deux ouvriers décédés dans un accident de chantier mardi

Bougies et roses blanches à la main, photos des deux victimes sur le cœur, plus de 350 personnes ont défilé dans les rues de Tocane-Saint-Apre ce dimanche matin. A 10 heures, la place des Tilleuls, à 50 mètres des lieux du drame était déjà noire de monde. "Ici, nous sommes un petit village, tout le monde se connait", souffle Raymonde, une habitante de la commune. Tous ont un petit souvenir de Damien, dit "Dédé" et Laurent, tous deux décédés dans un accident sur un chantier mardi. Mais c'est les footballeurs de l'US Tocane qui embrayeront la marche. Les deux ouvriers de 50 et 24 ans sont tous les deux passés sur la pelouse du club de foot.

Les footballeurs de l'US Tocane, club local ont porté le maillot de Damien, 24 ans, numéro 4, décédé dans l'accident - Radio France
Les footballeurs de l'US Tocane, club local ont porté le maillot de Damien, 24 ans, numéro 4, décédé dans l'accident © Radio France - Caroline Pomès

" Damien était un garçon entier. Il n'avait pas sa langue dans sa poche. Laurent était plus réservé , doux et discret. " - Yannick Subrenet, président de l'US Tocane.

La place des Tilleuls de Tocane s'est remplie très rapidement de jeunes, de moins jeunes et des footballeurs de l'US Tocane - Radio France
La place des Tilleuls de Tocane s'est remplie très rapidement de jeunes, de moins jeunes et des footballeurs de l'US Tocane © Radio France - Caroline Pomès

Silence de plomb

Pendant une heure, les 350 habitants, soit un quart de la population de Tocane, vont défiler dans le centre de la commune. Dans un silence de plomb, ils vont s'arrêter devant la maison de Laurent Corée puis celle de Damien Dexans, où sa mère attend la foule. Ils finiront la marche au cimetière pour un dernier moment de recueillement devant les tombes des victimes.

►►LIRE AUSSI : Dordogne : un ouvrier de 24 ans tué dans l'effondrement d'un mur à Tocane-Saint-Apre

Silence dans le cimetière noir de monde ce dimanche pour le dernier hommage aux deux ouvriers - Radio France
Silence dans le cimetière noir de monde ce dimanche pour le dernier hommage aux deux ouvriers © Radio France - Caroline Pomès

Dans la foule, le patron, M. Mazière qui se fait discret. "Je me devais d'être là. Comment faire autrement ?", répète-t-il, encore sous le choc. Finalement, c'est tout un village qui est sous le choc et qui s'accorde à dire : "Partir comme ça c'est vraiment injuste."

►► LIRE AUSSI : Dordogne : un deuxième ouvrier est décédé après l'effondrement d'un hangar à Tocane-Saint-Apre