Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne :six mois de prison ferme pour avoir menacé de mort et tenté de tabasser des policiers

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme de 33 ans habitant de Chancelade a écopé de six mois de prison ferme ce lundi devant le tribunal correctionnel de Périgueux. Il était jugé en comparution immédiate pour avoir tenté de tabasser samedi et menacé de mort trois policiers appelés par sa femme enceinte de huit mois.

Le tribunal de Périgueux
Le tribunal de Périgueux © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

Un homme de 33 ans a écopé ce lundi de six mois de prison ferme. Il était jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Périgueux. Samedi, il avait été arrêté chez sa compagne de 34 ans à Chancelade.

Il venait d'insulter et frapper des policiers appelés par sa concubine enceinte car il la menaçait. Des faits commis en récidive. L'homme a finalement été interpellé. Il venait de sortir de prison il y a deux semaines à peine où il était incarcéré déjà... pour des violences conjugales.  

A l'audience l'homme a tenté de faire profil bas et de mettre son agressivité sur le compte d'une prise massive de somnifères, malgré ses 17 condamnations sur son casier judiciaire.

"J'avais pris 3 somnifères, aprèsJ'ai pété un plomb, le reste est flou dans ma tête". Voilà comment le prévenu tente de se justifier à la barre. "Voilà des médicaments qui auraient plutôt du vous endormir" lui répond la présidente. 

Car ce samedi vers 16h, l'homme saute littéralement à la gorge et boxe les trois policiers venus secourir sa compagne enceinte de 8 mois.

Quinze mois ferme demandés

Il faudra trois coups de taser et ligoter les mains et les pieds de cet homme pour réussir à le maîtriser. A l'audience, il reconnaît les faits s'excuse. Il enrage car la présidente note que depuis sa sortie de prison, cela semblait mieux se passer avec sa compagne.

A telle point que celle-ci n'a pas voulu porter plainte contre le père dit-elle "de sa future petite fille". A ces mots, le prévenu fond en larmes, il sort un mouchoir de sa poche. Le procureur demande 15 mois ferme. Mais l'avocat du prévenu sort une plaidoirie efficace, évoque la honte de son client, son envie d'assister à la naissance de son premier enfant et rappelle que plusieurs somnifères peuvent aussi avoir comme effet secondaire... de rendre agressif.

L'homme a été incarcéré dès la fin de l'audience. Il devra aussi verser 500 euros à chacun des trois policiers pour le préjudice moral. Le tribunal n'a en revanche pas ordonné l'exécution d'une précédente peine de prison de trois mois ferme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu