Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Dordogne : six mois de prison ferme pour l'homme qui avait tenté d'étrangler sa compagne avec son polo

-
Par , France Bleu Périgord

Le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné ce mercredi un homme de 35 ans à dix mois de prison, dont six de prison ferme. Ce récidiviste avait agressé à plusieurs reprises sa compagne, mais également son père et sa mère.

L'auteur des faits a été maintenu en détention (photo d'illustration)
L'auteur des faits a été maintenu en détention (photo d'illustration) © Radio France - Emmanuel Claverie

Le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné ce mercredi 6 mai un homme de 35 ans à dix mois de prison dont six de prison ferme pour des violences exercées à l'encontre de sa compagne sous curatelle renforcée, mais également de ses parents. L'homme a été condamné à l'audience à 8 mois de prison dont 4 de prison ferme, auxquels se sont ajoutés deux mois supplémentaires en révocation d'un précédent sursis. La peine a été assortie d'une obligation de soins pendant deux ans, et de l'interdiction de paraître au domicile de sa victime.   

Un récidiviste

C'est sa compagne âgée de 38 ans et placée sous curatelle renforcée qui a dénoncé les faits. Entre le 1er décembre 2019 et le 30 avril 2020, dans son logement situé à Périgueux, elle aurait subi des violences physiques et morales à répétition. Dénigrements, coups sur le front, violentes bousculades, ou encore gifles. Le 15 septembre dernier, l'homme aurait même essayé de l'étrangler avec les manches d'un polo qu'il a serrées autour de son cou pendant quelques instants.

Des violences à l'encontre de ses parents

Déjà connu pour des faits de violence, ou encore de délits routiers sur fond d'alcool, cet intérimaire qui travaillait jusqu'au confinement dans la restauration rapide, a déjà été condamné le 5 décembre 2018 pour des faits similaires commis sur la même victime. 

De plus il faisait l'objet d'une autre procédure pour violences à l'encontre cette fois de ses parents. Lors d'une dispute en juillet 2018, l'individu n'avait pas hésité à faire une clé de bras à sa propre mère, et à pousser violemment son père. Tous deux s'étaient retrouvés à l'époque avec de deux à trois jours d'incapacité totale de travail. L'homme a été maintenu en détention.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess