Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : condamné pour avoir mis le feu à la maison de son père

mercredi 20 juin 2018 à 18:25 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Un homme de 47 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Périgueux à 10 mois de prison avec sursis pour avoir mis le feu au garage de son père, à Corgnac sur l'Isle, le 19 janvier dernier. Ce jour-là, il avait provoqué volontairement l'incendie après une énième dispute avec son père

Le tribunal de grande instance de Périgueux - illustration
Le tribunal de grande instance de Périgueux - illustration © Radio France - Antoine Balandra

Corgnac-sur-l'Isle, France

L'homme de 47 ans qui avait incendié le garage de son papa de 86 ans alors qu'il était complètement ivre le 19 janvier dernier à Corgnac sur l'Isle était jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Périgueux.

Le parquet a requis 12 mois de prison avec sursis et une mise à l'épreuve de deux ans ainsi qu'une obligation de soins.  Le tribunal l'a finalement condamné à 10 mois de prison avec sursis et à une mise à l'épreuve de deux ans avec obligation de soins et de travail.

Il était jugé hier devant le tribunal correctionnel de Périgueux. Il devait au départ être jugé le 21 mars, mais le procès avait été renvoyé.  L'homme avait été interpellé quelques jours plus tard à l'hôtel Formule 1 de Boulazac grâce à la géolocalisation de son téléphone.

A l'audience, il a prononcé quelques mots à peine. Mais quasiment aucune contrition. Très peu de repentance... L'homme de 47 ans, chevelure grisonnante, larges lunettes, semble en tout cas fatigué. Difficile pour lui d'expliquer son geste.

Il envoie un SMS à son frère pour lui dire que la maison brûle

Ce 19 janvier, dans la maison familiale à Corgnac après une énième dispute avec son père, il sort une bûche de la chaudière. Et la jette sur un canapé dans le garage avant de quitter la maison et de prendre le train pour Périgueux. A la barre l'homme reconnaît  les faits. Mais sans émotion apparente. 

Il explique qu'à l'époque, il était au chômage, qu'il buvait pour oublier ses problèmes et que les relations avec sa famille sont extrêmement difficiles. Ce soir là d'ailleurs, son seul réflexe, après avoir allumé l'incendie, sera d'envoyer un SMS à son frère pour l'informer que la maison brûle. L'histoire d'un homme timide renfermé. "On ressent une grande tristesse en lui" plaide son avocate qui demande l'indulgence de la juge pour qu'il ne perde pas son nouvel emploi. "Ce travail, c'est sa thérapie" conclue-t-elle.