Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : condamnée pour avoir volé 27.000 euros à la vieille dame dont elle s'occupait

jeudi 3 mai 2018 à 7:35 Par France Bleu Périgord et Harry Sagot, France Bleu Périgord et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Périgueux a infligé mercredi six mois de prison avec sursis à une ancienne aide-ménagère de la région de St-Pardoux-la-Rivière, qui avait escroqué plus de 27.000 euros à sa vieille cliente de 77 ans.

Une salle d'audience du tribunal de Périgueux.
Une salle d'audience du tribunal de Périgueux. © Radio France - Benjamin Fontaine

Dordogne, France

Une femme 50 ans comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Périgueux, soupçonnée d'avoir volé en trois ans plus de 27.000 euros à la dame de 77 ans dont elle s'occupait.

Les chèques encaissés ou utilisés pour payer ses propres achats, les virements et même l'argent liquide. L'ancienne aide à domicile a tout avoué sans faire de difficulté. Après la mort du mari elle s'était retrouvée seule à s'occuper de la vielle dame qui perdait la tête. "C'était facile  mais j'avais aussi des soucis d'argent". "Peut-être"réplique la présidente. "Mais vous lui preniez près de 1.000 euros par mois et saviez combien elle touchait de retraite," ajoute-t-elle. "Chez le banquier elle venait avec moi et il ne disait rien. Si tout le monde l'avait aidé comme moi, car je l'ai aidée, elle n'aurait pas été aussi malheureuse, on était tellement proches !"

Six mois de prison avec sursis

L'ancienne aide ménagère pleure et promet qu'elle va rembourser. Depuis, la vieille dame a été placée en maison de retraite sous tutelle de sa nièce et sa maladie d'Alzheimer a été formellement diagnostiquée. Le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné l'aide-ménagère a six mois de prison avec sursis renforcée par trois ans de suivi d'un juge d'application des peines. Il devra vérifier que la coupable rembourse les 27.000 euros détournés et 4.000 euros pour préjudice moral.