Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Affaire "du bébé dans le coffre"

Affaire du "bébé dans le coffre" : la maman de la petite Séréna reste en prison

mardi 12 février 2019 à 18:10 Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord, France Bleu Limousin et France Bleu

La mère de la petite Séréna, le bébé de deux ans découvert dans un coffre par un garagiste de Terrasson en octobre 2013 en Dordogne reste en prison. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Limoges a rejeté sa demande de remise en liberté, ce mardi.

La mère de Séréna restera donc en prison en attendant sont second procès
La mère de Séréna restera donc en prison en attendant sont second procès © Radio France - Nicolas Blanzat

24000 Périgueux, France

La mère de Séréna, le bébé de deux ans découvert en octobre 2013 dans un coffre de voiture par un garagiste de Terrasson, reste en prison.   La chambre d'instruction de la cour d'appel de Limoges a rejeté sa demande de remise en liberté, ce mardi. Cette corrézienne reconnu coupable de violences volontaires ayant entraîné une infirmité permanente chez sa fille avait été condamnée à cinq ans de prison dont deux fermes en novembre dernier par la cour d'assises de la Corrèze.

La petite fille restera handicapée à vie

Le 25 octobre 2013, un garagiste de Terrasson en Dordogne avait découvert dans un coffre de voiture, une petite fille de deux ans qui baignait dans ses excréments. Depuis sa naissance, l'enfant vivait recluse sans aucun contact en dehors de celui de sa mère. Elle avait également été privée de certains soins et mal alimentée.  La petite fille restera handicapée à vie.

Il y aura un second procès

Cette affaire, avait beaucoup ému le grand public. Les magistrats de la cour d'appel de Limoges ont donc estimé que la libération de cette mère pourrait occasionner "des troubles à l'ordre public".  La mère de Séréna restera donc en prison en attendant son second procès.  Le parquet général près la cour d'appel de Limoges a en effet fait appel de la décision de la cour d'assises de la Corrèze. A l'époque, l'avocat général avait réclamé huit ans de prison contre cette femme aujourd'hui âgée de 50 ans.