Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : des chiens de chasse maltraités retrouvés par la fondation "30 millions d'amis"

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Des chiens de chasse maltraités et "laissés à l'abandon" ont été retrouvés par la fondation "30 millions d'amis" juste avant le confinement en Dordogne. L'organisme n'a pas pu tous les récupérer en raison de la crise et dit attendre le feu vert des autorités concernées.

Les chiens vivaient attachés à des piquets en majorité.
Les chiens vivaient attachés à des piquets en majorité. - Fondation 30 millions d'amis

Des dizaines chiens de chasse mal soignés, parfois blessés, ont été retrouvés en Dordogne par "30 millions d'amis" le 13 mars dernier, juste avant le confinement. La fondation a porté plainte pour abandon mais l'affaire dure encore car la procédure, selon elle, a été ralentie par le confinement et la crise sanitaire

"30 millions d'amis" espère pouvoir rapidement obtenir un feu vert de la préfecture ou du parquet pour venir les chercher.

Une découverte inattendue 

Le 13 mars dernier, l'association est appelée par la gendarmerie pour récupérer quinze chiens de chasse maltraités sur la commune de Lacropte, mais deux manquent à l'appel ce jour-là.

L'association se rend alors chez un ami du chasseur, à Vergt, car il aurait accueilli les deux chiens en question. C'est là que les enquêteurs découvrent par hasard un "dépôt de chiens" dans les bois : "Une trentaine d'animaux dans des enclos ou attachés à des piquets, certains n'avaient même plus de poils", raconte Arnauld Lhomme, enquêteur à la fondation.

Certains n'avaient même plus de poils

Plainte pour abandon

Mais impossible de récupérer les chiens à ce moment-là. L'association n'a pas le matériel nécessaire ni l'autorisation. "30 millions d'amis" porte donc plainte pour abandon. Mais avec le confinement la procédure n'avance pas, selon l'organisme qui  ne peut toujours pas venir chercher les animaux. 

La fondation espère obtenir le plus vite possible l'accord "de la préfecture ou du parquet" pour les récupérer et les soigner dans son refuge. Arnaud Lhomme regrette une situation "récurrente" mais de son côté la Fédération des chasseurs parle d'une exception. Son président "déplore" cette situation, "illégale", "anormale" et "inadmissible".

Selon Arnaud Lhomme, certains d'entre-eux ont "certainement été délaissés car ils n'étaient pas assez bons à la chasse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess