Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : des distributeurs de protections hygiéniques à la cité scolaire Bertran de Born

-
Par , France Bleu Périgord

Trois distributeurs de protections intimes sont installés ce vendredi à la cité scolaire Bertran de Born à Périgueux. L'initiative a été portée par des élèves. L'objectif est de lutter contre la précarité menstruelle.

La cité scolaire Bertran de Born à Périgueux en Dordogne
La cité scolaire Bertran de Born à Périgueux en Dordogne © Radio France - Emmanuel Claverie

La cité scolaire Bertran de Born à Périgueux s'engage contre la précarité menstruelle ! L'établissement installe ce vendredi trois distributeurs de protections intimes. Ils se trouveront dans les toilettes principales et à l'infirmerie. Ils proposeront des serviettes et des tampons gratuitement pour les élèves qui en auraient besoin. Ils seront rechargés avec une marque de protections périodiques bio et écologique. L'établissement s'engage à une hauteur de 2.000 euros par an. Aujourd'hui, seul le service de santé scolaire en offrait aux jeunes filles mais peu avaient le réflexe d'y aller en cas de besoin. 

Lutter contre la précarité menstruelle

Ce n'est pas l'établissement lui-même qui est à l'initiative mais des élèves. "On peut avoir des soucis, parce qu'on a oublié nos protections, que ça arrive par hasard. On est parfois obligé de manquer des heures de cours pour rentrer à la maison", explique Sahra élève en seconde. C'est elle qui a porté le projet lors d'un conseil de vie collégienne, il y a un an et demi, pour soutenir l'idée d'une amie à elle.

L'arrivée de ces distributeurs doit aussi faire tomber le tabou des règles, surtout à un âge où ces jeunes filles découvrent leur corps. "C'est important pour des filles qui sont en 6e ou en 5e. Elles n'osent parfois pas en parler à leurs parents. Mais aussi pour celles à qui ça arrive pour la première fois dans l’établissement. Elles peuvent avoir accès à des protections hygiéniques et elles peuvent se rendre compte qu'elles ne sont pas toutes seules", ajoute Sahra.

La lycéenne aimerait désormais que d'autres établissements suivent cette initiative et pourquoi pas la ville de Périgueux pour installer des distributeurs dans les rues.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess