Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : deux ans de prison ferme pour avoir frappé sa femme avec un marteau

vendredi 17 novembre 2017 à 22:15 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord

Ce vendredi, un homme de 69 ans de Mareuil-sur-Belle a été condamné à 2 ans de prison ferme et 2 ans avec sursis pour violence conjugale par le tribunal correctionnel de Périgueux. Mardi 14 novembre dernier, il a frappé sa compagne à la tête avec une macette.

L'homme de 69 ans avait déjà donné un coup de couteau dans le dos de sa compagne cet été
L'homme de 69 ans avait déjà donné un coup de couteau dans le dos de sa compagne cet été © Radio France - Radio France

Dordogne, France

Un Périgourdin de 69 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Périgueux à deux ans de prison ferme et deux ans avec sursis. Mardi 14 novembre dernier cet artisan a donné un coup de macette sur la tête de sa compagne.

En août dernier, il avait déjà donné un coup de couteau dans le dos de celle-ci mais sans lui causer de blessure grave. Il n'avait pas été poursuivi pour raisons de santé. Cette fois-ci il a été immédiatement emprisonné.

Mardi dernier, cet ancien professeur de philosophie était ivre lorsqu'il a commencé à s'en prendre à sa femme lors d'une dispute. "J'ai essayé de l'aider, de l'éduquer de la calmer et comme mes mains ne suffisaient pas, j'ai pris le marteau" explique le prévenu.

C'est avec une macette de 1,4 kg que le sexagénaire donne plusieurs coups sur la tête de sa compagne. En voyant le sang couler, c'est lui même qui décide d'appeler les secours.

La femme est hospitalisée depuis plusieurs jours et souffre de nombreuses plaies. Elle a 40 agrafes sur la tête.

Durant l'audience, le prévenu est désolé, il a les larmes aux yeux et lit même une lettre qu'il a écrite pour s'excuser de son geste.

Pas de quoi influencer le tribunal qui préférera le placer en détention pour protéger sa compagne.