Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : deux ans de prison pour l'homme qui avait mis le feu à un immeuble de Saint-Léon-sur-l'Isle

-
Par , France Bleu Périgord

Le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné ce mercredi 11 septembre un habitant de Montrem de 29 ans à deux ans de prison ferme. Dimanche 8 septembre, il avait mis le feu au hall d'un immeuble de Saint-Léon-sur-l'Isle. 17 personnes avaient été évacuées, deux familles avaient dû être relogées.

Le procès s'est déroulé au tribunal correctionnel de Périgueux
Le procès s'est déroulé au tribunal correctionnel de Périgueux © Radio France - Photo d'illustration

Périgueux, France

Le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné ce mercredi 11 septembre un homme de 29 ans à deux ans de prison ferme. Le dimanche  8 septembre, ce père de trois enfants avait mis le feu au paillasson d'un appartement, au quatrième étage d'un immeuble, provocant l'évacuation de 17 personnes. Deux familles avaient dû être relogées.  

Tensions familiales

Un acte commis dans un contexte de tensions au sein de la même famille. Tout est parti de "freins à main" que le jeune homme a effectués avec sa voiture un peu trop près des enfants de ses cousines. Celles-ci le lui ont reproché. L'homme a alors vu rouge. Il les aurait menacées avant de se rendre au quatrième étage d'un immeuble avec un bidon d'essence. Il aurait alors aspergé le paillasson de carburant avant d'y mettre le feu. L'intervention rapide d'un voisin a permis d'éviter le pire.

Des faits graves estime le procureur

"Vous rendez vous compte de la gravité de vos actes?" lui demande le procureur lors de l'audience. "Vous auriez pu tuer tout le monde"! Rappelant que le jeune homme avait déjà été condamné à 11 reprises pour vols, recels ou violences aggravées, et qu'il se trouvait sous bracelet électronique au moment des faits, il réclame à son encontre trois ans de prison ferme.  Le tribunal ne l'a pas suivi en le condamnant à deux ans de prison.

Choix de la station

France Bleu