Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Dordogne : deux collégiens en garde à vue pour avoir jeté de grosses pierres sur des voitures du haut d'une falaise

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Deux collégiens de Lalinde sont en garde à vue à la gendarmerie. Ils sont soupçonnés d'avoir jeté de grosses pierres sur des voitures en circulation du haut d'une falaise. Plusieurs pare-brises ont été brisés, mais il n'y a par miracle pas de blessés

Gendarmerie (image illustration)
Gendarmerie (image illustration) © Radio France - Victor Vasseur

Lalinde, France

C'est ce que l'on pourrait appeler une (très) grosse bêtise. Deux collégiens de Lalinde devraient passer la nuit de samedi à dimanche en garde à vue à la brigade de gendarmerie de cette commune des bords de Dordogne, entre Bergerac et Le Buisson. 

Et cela parce qu'ils sont soupçonné d'avoir jeté de grosse pierres depuis le haut d'une falaise sur des voitures qui circulaient en contrebas.

Tout commence en fait il y a trois semaines, le week-end du 6 avril. Des conducteurs qui circulent sur une route à Lalinde reçoivent de grosses pierres du haut d'une falaise. Ce sont en fait deux collégiens du secteur âgés de 14 et 15 ans qui s'amusent à balancer de gros cailloux sur les voitures en circulation. Entre temps, les langues se délient. L'info circule et puis vendredi soir vers 18h, les deux jeunes se remettent à jeter des pierres sur les voitures du haut de leur falaise. 

Cette fois, la gendarmerie sait qui ils sont. Les deux collégiens sont finalement convoqués ce samedi matin puis placés en garde à vue pour mise en danger de la vie d'autrui.

Car s'il n'y a pas miracle pas eu de blessés, plusieurs pare brises ont été explosés. Le parquet espère que ce placement en garde à vue mettra un frein aux très grosses bêtises de ces jeunes. Ils devraient par ailleurs être convoqués devant le juge des enfants d'ici fin mai début juin.

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu