Faits divers – Justice

Dordogne : devant le tribunal pour avoir vendu des torchons pour plusieurs milliers d'euros à des personnes âgées

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Limousin, France Bleu Périgord et France Bleu mercredi 5 octobre 2016 à 6:00

Le tribunal de grande instance de Périgueux / Illustration
Le tribunal de grande instance de Périgueux / Illustration © Radio France - Antoine Balandra

Une famille originaire de Pazayac comparait devant le tribunal correctionnel de Périgueux ce mercredi. Elle est soupçonnée d'avoir escroqué une cinquantaine de personnes âgées de Dordogne, de Corrèze et du Lot en leur vendant des torchons et des serviettes pour plusieurs milliers d'euros.

L'affaire avait fait du bruit en avril dernier. Une famille de quatre personnes, avait été arrêtée à son domicile à Pazayac à côté de Terrasson. Ces vendeurs à domicile sont soupçonnés d'avoir escroqué des personnes âgées en leur vendant des torchons et des serviettes. L'enquête menée par la gendarmerie de Sarlat a permis d'identifier une cinquantaine de victimes âgées de 80 à 92 ans. Elles résident en Dordogne, dans le Lot en en Corrèze. Ce mercredi après-midi, les deux frères, le père et la belle-fille comparaîtront donc devant le tribunal correctionnel de Périgueux.

5400 euros pour des torchons et des petits travaux

C'est la fille d'une victime qui a porté plainte au printemps 2014 qui a permis de mettre à jour l'escroquerie. Sa mère, une vieille dame de 90 ans qui habite Terrasson avait du débourser 5 400 euros pour des torchons des serviettes et quelques petits travaux à domicile. Les enquêteurs ont donc placé la famille de Pazayac sous surveillance ainsi que leurs comptes bancaires.

La famille est soupçonnée d'avoir fait pression sur des personnes âgées, parfois grabataires ou atteintes d'Alzheimer. Ils leur proposaient du linge de maison ou des travaux d'entretien contre des sommes exorbitantes. L'une des victimes aurait payé jusqu'à 30 000 euros. Le préjudice s'élèverait en tout à plus de 100 000 euros.

Les trois hommes, les deux fils et le père, sont poursuivis notamment pour abus de faiblesse, non remise de contrat conforme. La belle -fille elle est poursuivie notamment pour recel. Le plus jeune des fils a déjà été condamné dans une affaire similaire.

Partager sur :