Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : double incendie dans l'usine de cercueils Bernier à Saint Jory-Las-Bloux

-
Par , France Bleu Périgord
Saint-Jory-las-Bloux, France

Un double incendie a touché l'usine de cercueils Bernier dans la nuit de jeudi à vendredi, vers minuit. C'est une partie du stock de bois qui a brûlé. 68 pompiers ont été mobilisés. Le patron évoque un geste criminel.

Les pompiers devant l'usine Bernier
Les pompiers devant l'usine Bernier © Radio France - Benjamin Fontaine

Un double incendie a touché l'usine de cercueils Bernier dans la nuit de jeudi à vendredi, vers minuit et quart. Une partie du stock de bois a brûlé. Un voisin, proche du site a donné l'alerte. Il dit avoir entendu "comme des feux d'artifice".

Un foyer a pris dans un hangar à 100 m du bâtiment de production. Hangar qui sert surtout à stocker du bois. 16 mille mètres cubes étaient rangés là pour la production de cercueils. Plus de 4 mille mètres cubes de pin et de chêne ont pris feu dans le bâtiment de production.

Les flammes étaient impressionnantes. Les deux feux déclenchés en même temps posent évidemment de nombreuses questions. Pour Olivier Bernier, co-directeur, il y a peu de doutes sur l'origine de l'incendie : "les deux feux sont partis à 300 mètres d'écart."

La production ne pourra pas reprendre ce vendredi. Les 70 salariés vont devoir passer leur journée à nettoyer le site. Un incendie avait déjà touché un stock de copeaux de bois en avril 2011. Et le patron soupçonnait à l'époque une origine criminelle.

Olivier Bernier parle d'un "acte criminel"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess