Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : Eiffage et quatre de ses salariés condamnés pour homicide involontaire après la mort d'un ouvrier à Boulazac

lundi 13 novembre 2017 à 16:24 Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné ce lundi après-midi la société Eiffage et quatre de ses salariés à 10 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire. Le 31 janvier 2011 un ouvrier avait trouvé la mort lors d'un accident sur le chantier de la passerelle de Boulazac.

La société Eiffage a été condamnée en tant que personne morale
La société Eiffage a été condamnée en tant que personne morale © Maxppp - Maxppp

24000 Périgueux, France

Le tribunal correctionnel de Périgueux a rendu son jugement ce lundi après-midi dans l'affaire de la passerelle de Boulazac en Dordogne. La société Eiffage et quatre de ses salariés ont été condamnés chacun à 10 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire. Le 31 janvier 2011, un ouvrier avait trouvé la mort sur le chantier de la passerelle qui traverse l'Isle à Boulazac. L'homme âgé de 35 ans était mort écrasé par un engin Manitou qui s'était retourné sur lui.

Eiffage devra également payer 10 000 euros d'amende

A l'audience le 11 septembre dernier, les avocats des prévenus avaient demandé la relaxe de leurs clients, aussi bien pour le conducteur de l'engin que pour les responsables du chantier. Ce lundi le tribunal a également condamné l'entreprise Eiffage a une amende de 10 000 euros. Les cinq prévenus devront également verser 5000 euros de dommages et intérêts à chacune des parties civiles, la mère, la femme et la fille de la victime.