Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : encore un chasseur blessé dans une battue aux sangliers

dimanche 30 août 2015 à 18:15 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Un chasseur de 36 ans a été blessé lors d'une battue aux sangliers. Le tireur est un autre chasseur engagé dans la battue âgé de 38 ans. Les circonstances sont encore floues, mais il s'agit du deuxième accident de chasse en 15 jours en Périgord.

Deux chasseurs (illustration)
Deux chasseurs (illustration) © Léo Tescher / Radio France

Encore un accident lors d'une battue aux sangliers. Ce dimanche matin vers 10h à Ginestet, un chasseur de 36 ans a reçu une balle dans le bras. Le tireur est un homme de 38 ans.La scène se passe ce dimanche en début de matinée dans les bois autour de Ginestet. Une battue aux sangliers est organisée mais pas par la société de chasse locale.

Son président dimanche soir n'était même pas au courant des faits. La victime en tout cas est un chasseur de 36 ans. Il a reçu une balle de calibre 300 Winchester dans le biceps, du gros calibre pour gros gibier. Il a été hospitalisé à Périgueux, mais son pronostic vital n'est pas engagé.

Le tireur est un homme de 38 ans qui dit selon les premières auditions ne pas comprendre pourquoi la victime se trouvait à cet endroit. Cela reste à vérifier, mais d'après les gendarmes l'homme se serait déplacé de 10m par rapport au poste où il aurait dû rester sans en aviser les autres chasseurs. Ce qui est sûr c'est que le tireur n'avait pas bu. Une enquête a été ouverte.

Théoriquement, le tireur risque des poursuites pour blessures involontaires et le retrait de son permis de chasse.

C'est le deuxième accident de chasse en Périgord en moins de 15 jours. Le week-end du 15 août un adolescent de 16 ans avait été touché à l'épaule par un tir d'un jeune chasseur de 19 ans. C'était à Nadaillac.

L'enquête cette fois a été confiée à la gendarmerie de Villamblard.