Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : évasion de deux détenus moldaves à la prison de Périgueux

-
Par , , France Bleu Périgord, France Bleu

Deux détenus moldaves se sont évadés de la maison d'arrêt de Périgueux dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont scié les barreaux de leur cellule avant de passer par les toits et escalader plusieurs murs. Une enquête est ouverte.

Façade de la maison d'arrêt de Périgueux (Dordogne). Décembre 2018.
Façade de la maison d'arrêt de Périgueux (Dordogne). Décembre 2018. © Radio France - Laurine Benjebria

C'est un scénario digne d'un film hollywoodien qui s'est déroulé à la maison d'arrêt de Périgueux. Comme le révèlent nos confrères de Sud Ouest, deux détenus se sont évadés dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 février. Les faits se seraient déroulés aux alentours de 4h du matin. Les gardiens ont constaté leur absence lors de la ronde de 5h du matin, la précédente ayant eu lieu à 3h.

Les barreaux sciés 

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux hommes d'origine moldave auraient scié les barreaux de leur cellule avec un objet qui reste à identifier. Ils ont ensuite descendu en rappel le mur de leur bâtiment haut de 4 mètres, avant d'en remonter un second similaire. Ils ont ainsi pu rejoindre la cour d'honneur et s'introduire dans les vestiaires féminins. C'est de cette partie de la prison qu'ils ont réussi à forcer les barreaux d'une fenêtre donnant sur l'extérieur et retrouver la liberté en descendant un dernier mur de quatre mètres.

Les deux hommes étaient incarcérés depuis "un certain temps" pour une affaire de banditisme, selon Thierry Dumonteil, le délégué FO pénitentiaire. Ils connaissaient très bien les lieux. Ils ont un temps été en charge du ménage en autonomie dans la prison. Ils s'étaient fait remarquer récemment lorsqu'un téléphone avait été retrouvé sur eux.

Thierry Dumonteil, délégué FO pénitentiaire

La dernière évasion de ce type remonte à 2009 en Dordogne

Une enquête a été ouverte. De mémoire de surveillants, c'est la première fois que la maison d'arrêt de Périgueux connait une évasion par escalade. En Dordogne, la dernière de ce type remonte à Noël 2009, c'était à la prison de Mauzac.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess