Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : il agressait sexuellement ses belles-filles

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme de 56 ans vient d'être condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis par le tribunal de Périgueux ce lundi 8 mars. Il est reconnu coupable d'agressions sexuelles sur mineur de 15 ans.

Façade du palais de justice de Périgueux
Façade du palais de justice de Périgueux © Radio France - Theo Caubel

C'est un beau-père qui avait pris l'habitude d'abuser de ses belles-filles. Un homme 56 ans vient d'être condamné ce lundi à 3 ans de prison dont deux avec sursis par tribunal de Périgueux. Il comparaissait pour agressions sexuelles sur mineur de 15 ans. Entre octobre 2013 et novembre 2014, il aurait touché et caressé à une vingtaine de reprises les parties intimes de la fille de sa compagne. 

Au moins 4 victimes d'agressions sexuelles

À la barre, la victime, aujourd'hui âgée de 18 ans, a eu le courage de revenir sur les faits face à son un beau-père qui nie en bloc. Elle a aussi évoqué sa souffrance face à une mère qui refuse de la croire et qui lui interdit de voir son petit frère. 

Le prévenu, qui s'est présenté au tribunal sans avocat, a tenté de démonter les accusations de la jeune femme, sans réellement convaincre. Surtout que l'instruction a permis d'identifier d'autres victimes. La fille d'une précédente compagne avait même porté plainte dans les années 90, mais l'affaire avait été classée sans suite à l'époque. Deux cousines à lui ont aussi évoqué des agressions similaires lors de l'instruction, même si les faits sont aujourd'hui prescrits.

Injonction de soins

Le quinquagénaire a été reconnu coupable de tous les chefs d'accusation. Il est également condamné à verser plus de 6.000 euros de dommages-intérêts à la victime âgée de 18 ans, plus 1 500 euros de compensation pour les frais de justice. Il a l'interdiction d'approcher les victimes, de pratiquer une activité en lien avec des mineurs et fait l'objet d'une injonction de soins. Il sera inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess