Faits divers – Justice

Dordogne : il paie 800 euros pour éviter de se retrouver nu sur Internet

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord jeudi 18 août 2016 à 18:42

La "jeune femme" s'est montrée très menaçante dans ses messages.
La "jeune femme" s'est montrée très menaçante dans ses messages. © Radio France - Benjamin Fontaine

Un jeune Périgourdin de 19 ans a été victime de chantage sur les réseaux sociaux. Une jeune femme l'a menacé de diffuser une vidéo de lui nu sur Internet s'il ne lui versait pas plusieurs centaines d'euros.

C'est une nouvelle arnaque qui fait recette sur Internet. La "sextorsion" n'épargne pas le Périgord. Au début de l'année les autorités affirmaient traiter de plus en plus de dossiers de chantage à la vidéo sur Internet. Un jeune Périgourdin originaire du Périgord noir en a été victime il y a quelques jours. Il a accepté de témoigner "pour prévenir les autres."

Début août, alors qu'il est seul chez ses parents, Simon (*) reçoit une invitation via Facebook à devenir amie avec une certaine Fabienne, une jolie jeune femme originaire de Bergerac. C'est en tout cas ce qu'explique son profil. "Elle me disait qu'elle était toute seule chez elle à regarder la télé et au fil de la discussion elle m'a proposé qu'on discute sur Skype avec nos webcams," raconte Simon. Un échange plein de sous-entendu que le jeune homme refuse dans un premier temps. Mais Fabienne se montre insistante. Elle drague ouvertement l'étudiant qui finit par céder.

Rapidement la température monte et Simon se retrouve dénudé devant son ordinateur. "Elle aussi avait enlevé ses vêtements mais avec le recul je ne sais même pas si c'était une vraie fille ou vidéo enregistrée pour me tromper." Au bout de quelques minutes, la vidéo se coupe et Fabienne change de ton. Elle devient menaçante et explique à Simon que s'il ne veut pas que sa vidéo se retrouve sur Internet il va devoir faire ce qu'elle lui demande, lui verser plusieurs centaines d'euros pour aider la fille d'une amie atteinte d'un cancer.

"J'ai eu un cancer jeune alors l'histoire m'a touchée."

Pris à la gorge, Simon s'exécute. Il effectue plusieurs versements dans des bureaux de tabac. "Il fallait que je verse l'argent à coup de 100, 250 euros sur une carte prépayée. En lui fournissant un code elle pouvait ensuite retirer cet argent." Seul face à son maître-chanteur, Simon est pris au piège. "J'avais peur que la vidéo se retrouve sur Internet ou soit partager avec tous mes contacts."

"On a vérifié les comptes en rentrant." - Le père de Simon

Le retour de vacances de ses parents va mettre fin à son calvaire. "Quand on est rentré on a vérifié les comptes et on a vu les versements on s'est demandé s'il y a avait une histoire de drogue là-dessous ou du chantage. On a tout de suite voulu savoir," confie le père de Simon. Le jeune homme lâche le morceau et la famille décide d'aller déposer plainte à la gendarmerie de Belvès. Après quelques recherches, les militaires découvrent que le compte de Fabienne est localisé à l'étranger. Ils ouvrent une enquête. Depuis mercredi, Simon, lui, a coupé les ponts avec Fabienne, sans savoir ce qu'il va advenir de sa vidéo.

Reportage de Benjamin Fontaine

(*) le prénom a été changé

Partager sur :