Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : il perd 1 800 euros dans une arnaque aux rétroviseurs

mercredi 25 octobre 2017 à 18:17 France Bleu Périgord

Attention, plusieurs personnes ont été victimes ces jours derniers d'une escroquerie aux rétroviseurs. Ils ont donné de l'argent à un malfaiteur qui a mis en scène un accident. Une victime a payé jusqu'à 1800 euros.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Radio France - Oanna Favennec

Dordogne, France

Gare au coup du rétro ! Une escroquerie refait surface sur les parkings de l'agglomération périgourdine. Plusieurs personnes en ont été victimes ces jours derniers de l'escroquerie aux rétroviseurs.

Cela démarre par un choc sur votre voiture. Un petit bruit puis derrière, une voiture qui fait des appels de phares et invite la victime à se garer. Un homme sort, un autre reste dans la voiture. Il explique que son rétroviseur est cassé et vous déconseille de faire un constat parce que ça coûte trop cher.

Appel à un faux assureur

Le malfaiteur propose d'appeler l'assurance de la victime. Il fait mine de regarder sur la vignette et compose un numéro. Mais en vérité, il appelle le collègue escroc qui répond de la voiture derrière. C'est alors que le malfaiteur propose de régler l'affaire avec un échange de cash.

Arnaqué de 1 800 euros

Les victimes au rétro sont toujours des conducteurs ou conductrices seules et âgées. Cette semaine, à Marsac, une femme a refusé de payer et a alerté la police. Mais deux semaines auparavant, un automobiliste avait négocié et payé 40 euros. Quand un autre, encore plus crédule, était allé jusqu'au distributeur pour payer 1800 euros pour cette arnaque au rétroviseur.

Si vous êtes victime d'une telle escroquerie, la police conseille de relever le numéro d'immatriculation et d'appeler la police.