Faits divers – Justice

Dordogne : jugé pour avoir pris sa voiture... pour aller au tribunal et y être jugé pour conduite sans permis

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord vendredi 16 décembre 2016 à 19:12

Le tribunal de grande instance de Périgueux / Illustration
Le tribunal de grande instance de Périgueux / Illustration © Radio France - Antoine Balandra

Un homme de 33 ans originaire de Montpon en Dordogne a écopé de 2 mois de prison ferme plus une révocation d'un précédent sursis de 2 mois. Il était jugé pour s'être rendu au tribunal de Périgueux en voiture... alors que les juges l'attendaient pour le juger pour conduite sans permis

Il avait été arrêté par la police de Perigueux mercredi au volant d'une Peugeot 306 alors qu'il se rendait au tribunal pour y être jugé pour conduite sans permis. Un homme de 33 ans originaire de Caen et habitant de Montpon a écopé ce vendredi de 2 mois de prison ferme plus 2 mois de révocation de sursis.

Mais sans mandat de dépot. Autrement dit il n'ira pas en prison, en tout cas pas tout de suite. Le 2 août dernier il avait tenté d'échapper à un contrôle à Montpon. Les gendarmes l'avaient poursuivi et avaient découvert qu'il circulait sans assurance et que son permis avait été annulé . Et le hasard à fait qu'il avait été à nouveau arrêté pour conduite sans permis alors qu'il se rendait au tribunal mercredi pour y être jugé.

A la barre, l'ancien boxeur, solide, mais peu bavard a bien du mal à s'expliquer sur les faits du 2 août dernier à Montpon. "Je m'amusais avec une BMW que je voulais acheter" explique-t-il. Ce jour là, il roule vite, trop vite. Il fait des dérapages. Les gendarmes finissent par l'intercepter et découvrent qu'il n'a plus aucun point sur son permis. Ils le convoquent à l'audience du mercredi 14 décembre.

"Ca veut dire quoi pour vous permis de conduire?"

Seulement voilà. L'homme au crane rasé et au tatouage en forme de lèvres de femmes dans le cou n'a personne pour l'emmener au tribunal. Alors il achète une vieille voiture et prend la route pour Périgueux. "J'avais pas le choix, j'avais personne pour m'accompagner" lâche simplement le prévenu déjà condamné six fois pour des délits routiers. "Ca veut dire quoi permis de conduire pour vous" tente alors le président. "Ben, c'est une petite carte qu'on donne aux gens" répond simplement l'homme qui ressort finalement libre du tribunal. "Il y a un début de prise de conscience et puis c'est une période un peu spéciale" explique le juge qui laisse donc la chance au prévenu de passer Noël auprès de ses enfants.

L'homme a aussi écopé de peines d'amende pour avoir grillé un stop et pour l'excès de vitesse. Sa Peugeot 306 a été confisquée. Il devra payer 200 euros pour défaut d'assurance. Son casier judiciaire faisait état de 11 condamnations avant ce procès dont 6 pour des délits routiers.