Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : jusqu'à deux ans de prison pour avoir frappé et menacé leur voisin pour lui voler sa voiture

vendredi 3 novembre 2017 à 18:26 France Bleu Périgord

Deux périgourdins de 19 et 24 ans ont été condamnés ce vendredi à un an et demi et deux ans de prison pour avoir volé la voiture de leur voisin, à Ribérac. Les deux récidivistes l'ont menacé avec une fausse arme et un couteau.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France

Ribérac, France

Deux cousins ont été condamnés ce vendredi après-midi au tribunal de Périgueux à un an et demi et deux ans de prison pour le plus âgé. Les deux jeunes de 19 et 24 ans de Ribérac avaient frappé et menacé un voisin avec une arme factice et un couteau dans la nuit de dimanche à lundi 30 octobre pour qu'il leur donne les clefs de sa voiture.

"Je voulais partir de Dordogne, j'avais descendu quelques bières et je savais qu'il avait une voiture." - le meneur de 24 ans.

Ils ont remis les clefs dans la boîte aux lettres après leur virée

Après avoir bu quelques bières et fumé des joints, ils avaient voulu quitter la Dordogne. "Je voulais partir de Dordogne, j'avais descendu quelques bières et je savais qu'il avait une voiture", explique le grand cousin de 24 ans. _S_ans permis, ils avaient alors roulé jusqu'au mac Donalds d’Angoulême avant de faire demi tour et de remettre la clef dans la boite aux lettres de leur victime, laissant la voiture, vitres cassées dans les alentours.

A l'annonce de la peine, les deux visages d'anges se sont durcis au tribunal. Le plus âgé des cousins, le meneur de 24 ans, a tapé nerveusement dans ses poings, surpris de partir en prison dès ce vendredi. Pour cet ancien SDF, "ce n'était pas grave. Il n'y avait pas de sang, pas de blessé, pas de mort." Pourtant la victime ne dort pas très bien depuis son agression. Ce quinquagénaire se méfiait déjà des deux avant : "ils sont dangereux." Les deux cousins sont partis en prison dès ce vendredi.