Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : l'homme retrouvé ivre au volant dans un fossé voulait "profiter de la super prime à la casse"

lundi 7 janvier 2019 à 17:15 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu La Rochelle

L'homme de 39 ans retrouvé complètement ivre, dormant au volant de sa voiture à Allemans, en Dordogne, a écopé ce lundi de sept mois de prison ferme en comparution immédiate à Périgueux. Il a expliqué qu'il venait d'acheter cette voiture pour profiter - à terme - de la super prime à la casse

La salle d'audience à Périgueux
La salle d'audience à Périgueux © Radio France - Harry Sagot

Allemans, France

Un homme de 39 ans habitant d'Angoulême a écopé de sept mois de prison ferme et cinq avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. Il avait été retrouvé complètement ivre, alors qu'il dormait au volant de sa voiture qui était tombée dans un fossé. C'était sur une petite route de campagne, à Allemans tout près de la Charente dans la nuit de vendredi à samedi.

L'homme avait ensuite refusé de se soumettre au contrôle d'alcoolémie des gendarmes.

Il faut dire qu'il venait tout juste d'acheter sa voiture et qu'il avait déjà 13 condamnations son casier judiciaire, la plupart pour des faits conduite sous l'effet de l'alcool.

Pourtant, à la barre, c'est un homme posé et calme qui est apparu. Car lorsqu'il est à jeun, le prévenu est éloquent. Il est même cultivé, ayant obtenu dans le passé une licence à l'université. 

A l'audience, il passe d'ailleurs du temps à s'analyser. "Mon casier est trop bien fourni pour mon âge", estime-t-il en se penchant sur lui même. Treize condamnations à 39 ans. "Preuve que ce n'est pas la prison qui m'aidera avec ce problème" continue-t-il, évoquant son alcoolisme qui le poursuit depuis des années.

Profiter de la super prime à la casse

Ce jour là en tout cas, il quitte Angoulême en blablacar, avec une bière dans son sac à dos. Avec l'idée d'aller acheter une Renault Clio à Bergerac.

"Je voulais la revendre au mois de décembre et profiter de la super prime à la casse" lâche-t-il face à la présidente qui reste pour le moins interdite.

La suite, c'est l'homme qui repart en suivant son GPS et se retrouve sur des petites routes qu'il ne connait pas, avant de terminer dans le fossé.

"Pourtant au départ, je n'avais jamais aussi peu bu" note-t-il. Ce qui fait bouillir la substitut du procureure. "On nous raconte des bêtises" dit-elle, estimant que l'homme a bu avant, mais aussi après son départ de Bergerac, qu'il se victimise, et qu'il est un danger pour les autres automobilistes. Elle demande au final, un an de prison ferme.

Et ce sera donc finalement sept mois. Son permis lui a aussi été retiré. Il a interdiction de le repasser pendant un an. La voiture quant à elle a été confisquée.