Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : le ball-trap de Servanches rouvre ses portes après 15 mois de fermeture administrative

mercredi 28 novembre 2018 à 19:31 Par Emeline Ferry et Noémie Philippot, France Bleu Périgord et France Bleu

Fermé pendant de longs mois à cause d'un arrêté préfectoral, le ball-trap de Servanches vient de rouvrir. Le propriétaire a fait des concessions pour éviter les nuisances sonores, dont se plaignaient les riverains.

Le ball-trap de Servanches vient de rouvrir ses portes.
Le ball-trap de Servanches vient de rouvrir ses portes. © Radio France - Noémie Philippot

Servanches, France

Les habitués attendaient ce moment depuis des mois. Le ball-trap de Servanches a rouvert ses portes ce mercredi 28 novembre, après 15 mois de fermeture administrative. Après des plaintes de riverains à cause des nuisances sonores, un arrêté préfectoral avait contraint l'établissement à la fermeture au mois de juin 2017

Mais début octobre 2018, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé l'arrêté pour vice de procédure, autorisant ainsi le propriétaire du ball-trap à relancer son activité. 

Une réouverture, avec des concessions

Benjamin Tranchant, propriétaire du stand de tir, est très heureux de la réouverture, mais il a accepté de faire quelques concessions. "On nous a demandés de minimiser la zone de tirs, pour éviter les tensions avec les riverains directs", explique-t-il

"J'ai été personnellement devant chaque maison pour voir l'incidence des coups de fusil, et je n'entendais quasiment rien" - Benjamin Tranchant, propriétaire du ball-trap

Seuls six parcours de tir sont ouverts, au lieu de la vingtaine possible. Cela fait partie des compromis demandés par le maire pour apaiser les tensions. 

"J'ai été personnellement devant chaque maison pour voir l'incidence des coups de fusil, et je n'entendais quasiment rien", ajoute le propriétaire des lieux. 

L'opposition toujours mobilisée

Les procédures administratives contre le ball-trap ne sont pourtant pas terminées. Les opposants sont toujours très remontés. Vendredi 23 novembre, le conseil municipal de Servanches a adopté une délibération demandant la fermeture de l'activité contre l'avis du maire. 

Une dizaine de passionnés était présente pour la réouverture du ball-trap. - Radio France
Une dizaine de passionnés était présente pour la réouverture du ball-trap. © Radio France - Noémie Philippot

Benjamin Tranchant estime de son côté "avoir joué le jeu". "On verra si le collectif en prend note, s'il s'aperçoit que ça fait beaucoup moins de bruit, ou si leur préoccupation est qu'il n'y ait pas de stand du tout, et là c'est un autre débat", conclut-il.