Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : le coup de gueule d'un maire après le vol de panneaux "inondations"

lundi 8 janvier 2018 à 10:58 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

Après les crues importantes de ces derniers jours en Dordogne, le maire de la commune de Castels et Bézenac avait installé des panneaux triangulaires pour barrer une route et signaler que la rivière était sortie de son lit. Mais ces panneaux ont disparu dimanche matin

Une route inondée barrée de panneaux d'interdiction - illustration
Une route inondée barrée de panneaux d'interdiction - illustration © Maxppp - Maxppp

Bézenac, France

La coup de gueule du maire de Castels et Bézenac en Périgord noir. Henri Bouchard, maire de cette commune de 800 habitants située près de Saint Cyprien au bord de la Dordogne est furieux.

Il s'est en effet fait voler les panneaux qu'il avait posés à l'entrée d'une route communale inondée. Deux panneaux triangulaires, avec un point d'exclamation et l'inscription "chaussée inondée" installés jeudi soir,  juste avant la débordement de la rivière.

Dimanche, matin, ils ont mystérieusement disparu. Comme le raconte Henri Bouchard. 

"J'ai cru d'abord à un acte de vandalisme, j'ai regardé autour, mais c'est sûrement quelqu'un qui a finalement volé ces panneaux" dit le maire.

Je suis outré par le comportement de certains individus, là je ne ferai pas de cadeaux" dit Henri Bouchard

Et le maire a promis de porter plainte à la gendarmerie ce lundi après-midi. Il lance un appel pour que la personne qui aurait "emprunté" ces panneaux les rendent à la commune.