Faits divers – Justice

Dordogne : le couple mort dans l'accident de Chalagnac avait 7 enfants

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 12 janvier 2016 à 18:42

L'accident s'est produit en contre-bas de la RN 21 à Chalagnac
L'accident s'est produit en contre-bas de la RN 21 à Chalagnac © Radio France - Harry Sagot

Le couple qui est décédé dans l'accident de Chalagnac hier lundi était parents de sept enfants. La fratrie devrait être confiée à la famille.

On l'apprend aujourd'hui, le couple de Bergeracois qui a trouvé la la mort hier lundi dans l'accident de Chalagnac sur la RN 21 était parents d'une famille nombreuse. Ils avaient sept enfants âgés de 4 à 21 ans, tous encore scolarisés. Ces Bergeracois d'origine marocaine âgés de 44 et 43 ans habitaient le quartier de Beauplan. Le père était saisonnier,  il travaillait régulièrement à la conserverie de Bergerac.

Une cellule psychologique pour soutenir les orphelins

Dés hier soir, le maire Daniel Garrigue et son adjoint Hadib Ben Fedoul, se sont rendus dans la maison familiale. Leur grand-mère et un oncle qui habitent à Bergerac sont venus les garder à leur domicile, une maison dont le couple était propriétaire. Une cellule psychologique a été mise en place. Des infirmières de l'hôpital de Vauclaire sont venus soutenir les enfants.

Pour Daniel Garrigue la séparation de la fratrie serait un second traumatisme

Les élus de Bergerac, les services sociaux de la ville et du conseil départemental ont aussitôt tenté de trouver une solution pour assurer la prise en charge des enfants. Les sept jeunes orphelins ont fait savoir qu'ils ne voulaient pas être séparés. Pour Daniel Garrigue, le maire de Bergerac, "la séparation serait un second traumatisme après avoir subi la mort de leurs deux parents". Pour Hadib Ben Fedoul, le premier adjoint "la solution idéale serait donc de les laisser chez eux".

Les parents inhumés au Maroc

Les corps du couple devraient être rapatriés au Maroc en fin de semaine pour y être inhumés. Après avoir raccompagné leurs parents les sept enfants pourraient donc être pris en charge par la famille et peut-être rester à leur domicile du quartier de Beauplan. Leur grand-mère, leur oncle et deux cousins de la maman habitent Bergerac.